Il y a 16 ans, je devenais mère pour la première fois. Je voulais une fille, tu étais une fille. Je t’imaginais avec une peau couleur caramel et de grands yeux noirs… Tu as de grands yeux noirs et une peau caramel. Tu étais l’enfant que je souhaitais. Lorsque tu as ouvert tes grands yeux noirs cerise, j’ai compris que ce petit chose qu’on me posais sur le ventre était ma bouée de secours dans cette vie plutôt cahin caha… . Cette vie couverte d’un voile gris qui empêchait le bonheur. Ton sourire et tes grands yeux noirs devenaient en un instant tout pour moi. Pour toi, j’ai repris mes études, j’ai trouvé la force et le courage de nous sortir de cette vie plutôt sombre… Tu m’as donné la force de partir et nous donner les moyens d’une autre vie, plus lumineuse, plus heureuse… D’ailleurs, ton deuxième prénom, Noor, signifie Lumière… Nous en avons traversé des rivières sans pont, ces épreuves ont formé entre nous une relation fusionnelle, parfois explosive. Nous nous comprenons d’un regard ou d’un geste… A travers toi, je retrouve un peu de ma mère, beaucoup de moi, je vois une lignée de femmes sensibles, volontaires… les femmes de la famille. Tu portes en toi l’Amérique – tu t’y sens si bien, l’Afrique, et les Antilles, que tu ne peux pas nier… Tu es déjà une citoyenne du monde et ça me rend fière. Aujourd’hui, tu as 16 ans, je ne peux plus te choisir des petites robes à fleurs, des chaussures à brides et des chapeaux hawaiens… Mais je te vois grandir en intelligence, en beauté, en sagesse… ça me rassure. Tu as commencé une vie en parallèle, tu as maintenant une vie dans laquelle je ne suis pas : le lycée, le théâtre, tes copines, tes copains, boire un chocolat chaud à la terrasse d’un café… Mais, tu le sais, je serais toujours là pour toi, pour te conseiller, te rassurer… Finalement, c’est toi qui m’as permis de grandir, de devenir la mère que je suis, la femme que je suis devenue et je suis tout simplement heureuse et fière que tu sois ma fille.

Happy Birthday, Ines !

ines