guadeloupe

C’est à l’invitation de XL Airways, du groupe Des hôtels et des îles et de l’office de tourisme de la Guadeloupe que je suis partie passer 5 jours en Guadeloupe. 5 jours de soleil, plage et beaux paysages. J’ai récemment découvert le plaisir de partir au soleil en plein hiver. Et j’avoue que j’adore ça.

Je n’étais encore jamais allée en Guadeloupe mais c’est une ile que j’avais très envie de découvrir en vrai, car je connais déjà un peu la culture antillaise. L’occasion faisant le larron …

XL Airways est une compagnie aérienne française, spécialisée dans la desserte de vols longs-courriers, fair cost (le repas et les bagages sont inclus dans le prix, contrairement aux compagnies low-cost). Elle effectue 4 rotations par semaine vers la Guadeloupe (de décembre à mai) à partir de 455 euros.
Lors de ce vol, nous avons eu la chance de pouvoir aller sur le tarmac voir l’avion de plus près – c’est très impressionnant, et le privilège de visiter la cabine de pilotage et avoir un moment d’échanges très sympa avec le commandant et la co-pilote. Depuis, je suis encore plus rassurée sur les vols en avion. Et puis oui, c’est comme dans les films, il y a des boutons partout, et des gens qui parlent dans une radio.
Nous avons également pu tester les différentes options de visionnage de films possibles (dont des lunettes futuristes incroyables, les SkyTheather de Skylights), et gouter au menu « collection du monde ». J’avais choisi le menu thaï (très bon, un des meilleur plateau repas que j’ai pu manger en avion, pour le moment).

xl airways

xl airways

xl airways

xl airwaysxl airwaysxl airways

Lors de ces presque 5 jours en Guadeloupe, nous n’avons malheureusement pas pu voir grand-chose de l’ile, mais le peu que nous avons vu m’a beaucoup plu.
Bien sur les plages paradisiaques, même si nous n’avions pas vraiment le temps d’en profiter, bien sur les paysages, et cette végétation qui m’a rappelé le Cameroun de mon enfance. Arbre à fruits à pain, palmiers, bananiers, cocotiers, hibiscus, etc…
La Guadeloupe est une ile très verte à la végétation luxuriante et une visite qui m’a particulièrement plu fut celle du jardin botanique de Deshaies.
La petite histoire de ce jardin, c’est qu’elle fut la propriété de Coluche. Depuis 2001, le jardin est ouvert au public et permet à tous de découvrir la richesse de la flore de la Guadeloupe (plus de 1000 espèces de fleurs et plantes tropicales), cela sur 5 hectares. Le parcours de visite se fait au travers des 15 thèmes du parc comme l’étang aux nénuphars, les orchidées, l’allée des fougères, la cascade et le banian.

J’adore les jardins. Je n’ai malheureusement pas la main verte, j’ai beau faire tous les efforts du monde, suivre les instructions, pas grand-chose n’y fait, j’ai du mal à maintenir les plantes en bonne santé chez moi. Bad Karma ou mauvais Feng Shui, allez savoir. C’est peut-être pour ça que j’aime autant les jardins. Et, je ne sais pas pourquoi, mais j’aime photographier les fleurs, presque autant que les plats dans les restaurants.

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

jardin botanique Deshaies

Deshaies

jardin botanique Deshaies

Après la visite du jardin botanique, nous avons fait un petit tour du petit bourg de Deshaies, prisé par les touristes pour ses belles plages, mais depuis quelques années ce sont les fans de la série Death in Paradise (Meurtres au paradis) qui viennent du monde entier pour découvrir les lieux de tournage de la série.

Deshaies meurtres paradis

Deshaies guadeloupe

Deshaies guadeloupe

Deshaies guadeloupe

L’histoire de la traite et de l’esclavage est une histoire qui coule dans mes veines et qui me tient à coeur, vous le savez.
Après avoir visité les salles permanentes du Musée d’Aquitaine Bordeaux au XVIIIe siècle, le commerce atlantique et l’esclavage, le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes, et l’île de Gorée, j’ai pu découvrir l’exposition permanente du Mémorial ACTe, le centre caribéen d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage. J’avais suivi l’actualité de son inauguration, et j’ai été très heureuse que cette visite soit au programme de ce blogtrip.
En arrivant sur le site, on ne peut pas ne pas remarquer l’architecture du Mémorial ACTe et son impressionnant filet d’acier. Dehors, deux installations, très esthétiques, abordent les sujets des migrants et de la protection de l’environnement marin. L’exposition permanente, les espaces et la traversée des siècles,  du début de la traite négrière à nos jours est riche, et la collusion entre faits, traces et pièces historiques et ouvres d’art contemporain fonctionne très bien et offre un regard original sur cette thématique.
J’ai regretté que nous n’ayons pas le temps de visiter le parc paysager – le Morne Mémoire, accessible par l’impressionnante passerelle du Centre.

Cette visite fut un moment assez émouvant pour moi. Petit à petit, en visitant tous ces lieux de mémoire, je retrace un peu de mon histoire. Sur ma bucket list des lieux de mémoire, il y a encore le National Museum of African American History & Culture à Washington DC, et Ouidah, au Bénin.

iles Saintes Guadeloupe

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Mémorial ACTe pointe a pitre

Nous avons aussi fait un petit stop sur le marché de Sainte-Anne, le long de la belle plage du bourg de Sainte-Anne.
Là encore, un regret, car j’ai trouvé ce marché très touristique. J’aurais aimé déambuler dans un marché plus local et moins touristique. Mais la plage était belle.
Je me suis promis de revenir sur cette plage, il parait qu’on y déguste de délicieux sorbets coco ! (pas vrai, Kellie ?)

marché ste anne guadeloupe

plage ste anne guadeloupe

plage ste anne guadeloupe

plage ste anne guadeloupe

marché ste anne guadeloupe

Grâce à ce blogtrip, j’ai eu l’occasion d’avoir un petit aperçu de la Guadeloupe avant de la découvrir pleinement en février. J’y retourne très bientôt en famille, fêter les 50 ans de Honeydoudou. Vous n’avez pas fini d’entendre parler de la Guadeloupe par ici !

Pour plus d’informations sur la Guadeloupe
> le site du Comité de Tourisme des îles de Guadeloupe, les comptes facebook.com/lesilesdeguadeloupe, twitter @ilesGuadeloupe et Instagram @ilesGuadeloupe.
Pour plus d’informations sur XL Airways
> le site de la compagnie XL Airways, les comptes facebook.com/xlairways, twitter @xlairwaysfrance et Instagram @xlairways
Pour plus d’informations sur Des hôtels et des îles
> le site du groupe Des hôtels et des îles, les comptes facebook.com/deshotelsetdesiles, twitter @DhotelsetDiles et Instagram @dhotelsetdiles

Merci à la compagnie XL Airways (et Stéphanie), au groupe Des hôtels et des îles (et Pascal) et à l’office de tourisme de la Guadeloupe, pour ce blogtrip.
>> à lire aussi >> les articles de mes (très sympas) compagnes de voyages >> Géraldine – Happy City / Céline – Je Papote / Julie – Ju’ de Framboise / Martine – Lovers of Mint / Khlauda – the UpUpUp life

 

xl airways blogtrip