habana vieja la havane cuba

La Havane – Habana Vieja – suite

Museo Nacional de Bellas Artes

Près de l’edificio Bacardi, il y a le Museo Nacional de Bellas Artes Musée des Beaux-Arts. Nous remarquons qu’il y a deux prix, un pour les touristes (en CUC) et un pour les cubains (en pesos). A Cuba, l’accès à la culture est facile pour tous et encouragé. Nous sommes très surpris du nombre de musées et de galeries qu’il y a dans la ville, la grande majorité d’entre eux sont gratuits.
Le Museo Nacional de Bellas Artes possède une très grande collection, très variée. Des oeuvres (tableaux) de la période coloniale, une section consacrée à l’art national, et la période art moderne et une dernière section d’art contemporain. Une belle vision d’ensemble de la culture cubaine, très riche.

musée d'art contemporain habana vieja la havane cub

musée d'art contemporain habana vieja la havane cub

musée d'art contemporain habana vieja la havane cub

musée d'art contemporain habana vieja la havane cub

Memorial Granma

Juste en face du Musée des Beaux-Arts, dans le jardin du Musée de la Révolution, des véhicules et avions militaires sont posés. Derrière les vitres du pavillon, est exposé une reproduction d’un symbole de la Révolution : le Granma. C’est le nom du yacht à bord duquel Fidel Castro et ses compagnons accostèrent à Cuba en 1956. Le tout début de la Révolution.

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

Museo de la Revolucion

Le bâtiment – l’ancien palais présidentiel – est superbe. Le Musée de la Révolution est un témoin direct et porte les marques de l’histoire ; dans le hall, les traces de balles lors de la prise de la présidence par les rebelles. Avec la visite de ce Musée, on rentre vraiment dans l’histoire de Cuba, et de la Révolution. Malgré une scénographie très datée et une présentation vieillotte, plus pédagogique que muséale, le contenu est dense et très riche. Il y a un petit côté propagande, mais on s’y habitue rapidement à Cuba.
L’histoire de la Révolution et de ses héros, Fidel Castro, Che Guevarra et Camilo Cienfuegos, est racontée dans les moindres détails. Après cette visite, on comprend mieux le poids de cette révolution sur les cubains et la fierté nationale qu’elle a généré.

habana vieja la havane cuba

musée revolution habana vieja la havane cuba

musée revolution habana vieja la havane cuba

musée revolution habana vieja la havane cuba

musée revolution habana vieja la havane cuba

memorial granma habana vieja la havane cuba

Plaza 13 de Marzo

Face au Musée de la révolution, il y a la place du 13 mars. Le nom de cette place fait référence à une date très importante dans l’histoire de la révolution cubaine, la première tentative de renversement du régime dictatorial de Fulgencio Batista. C’est une place très vivante, comme tous les espaces publics à La Havane. Les plus âgés s’y promènent et s’assoient sur les bancs, il y a les plus jeunes qui viennent jouer au foot ou faire du skate, les écoles y organisent des jeux, il y a aussi les amoureux qui se retrouvent et les copines qui discutent pendant des heures. Honeydoudou et moi avons adopté la vie cubaine et nous aimons nous retrouver sur cette place ou sur le Malécon pour passer du temps, profiter de la ville et observer tout ceux qui passaient.

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

En remontant vers le côté de la baie de la Havane, on découvre l’autre partie de Habana Vieja, le coeur historique, le plus touristique aussi. Les vieilles rues pavées, les places ombragées, les restaurants et bars, les rues ou les musiciens jouent nuit et jour. C’est le plus grand centre-ville, témoignage intact de l’architecture coloniale espagnole.

 

 

La Cathédrale de la Havane

C’est la cathédrale la plus ancienne d’Amérique, et l’intérieur est magnifique. C’est sur la place de la Cathédrale que s’installent les diseuses de bonne aventure. En échange de quelques CUC elles vous prédisent l’avenir. J’avoue que je les ai trouvé plus menaçantes qu’autre chose.

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

Taller experimental de Grafica

Juste derrière la place, nous avons découvert un atelier de sérigraphie, ouvert au public : Taller experimental de Grafica. Une partie exposition, une partie atelier d’artistes. Ce jour là, nous avons croisé des artistes américains, de Los Angeles, en résidence à La Havane. Issa et moi avons acheté une photographie d’artiste représentant Cuba que j’ai encadré et installé dans mon salon dès notre retour.

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

 

habana vieja la havane cuba

Plaza de Armas

Un peu plus loin, on arrive sur la Plaza de Armas, la plus ancienne place de la ville, l’origine de la ville de La Havane. C’est la place des bouquinistes qui s’y installent tous les jours de la semaine. C’est pas trop notre truc, mais nous regardons les amateurs admirer les affiches, livres et tableaux, à la recherche de trésors. J’adore les pavés de bois sur une partie de la place. Nous apprendrons qu’ils ont été posé à la demande des habitants du palais pour amortir le bruit des sabots des chevaux. Juste de l’autre côté de la place, il y a la Casa del Agua où vous pouvez acheter un verre d’eau du puits situé sous la maison. L’eau est filtrée par une pierre volcanique et le mur de photos de toutes les personnalités passées par là depuis 1952, fait la fierté de Pedro, le très jovial et très âgé propriétaire.

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

Les rues de Habana Vieja

La plaza de Armas donne sur les deux rues les plus animées de Habana Vieja. La calle Obispo, la rue la plus commerciale de la ville et la calle O’reilly, qui remonte jusqu’au Parc Central. Deux artères indispensables de Habana Vieja.
Dans ce quartier, il y des musées pratiquement à tous les coins de rues. Installés dans des anciens palais, ils sont en général gratuits – vous pouvez vous voir proposer une visite du musée par un des gardiens, en échange d’un ou deux CUC.

Nous avons souvent croisés des gens habillés de blanc, des pieds à la tête. J’ai demandé à Roberto la raison de cela et il m’a expliqué que les gens qui s’habillaient ainsi tout en blanc, sont des membres de la Santeria, une religion cubaine, qui prend ses racines dans la religion Yoruba et le culte des Orishas. S’habiller de blanc pendant un an fait partie du rituel de passage avant d’être un santeros (membre de la Santeria) confirmé. J’ai trouvé cela fascinant, et j’aurais bien aimé assister à une des cérémonie de la Santeria.

fleuriste rue habana vieja havane cuba

calle obispo la havane cuba

rue habana vieja la havane cuba

 

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

 

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

 

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

En remontant la rue Mercaderes, on passe devant le musée et le parc Simon Bolivar, le libertador de l’Amérique Latine. Simon Bolivar est une icône politique très importante à Cuba, comme dans beaucoup de pays d’Amérique Latine.

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

Plaza Vieja

Elle est considérée comme l’une des plus jolies place de la ville, mais j’avoue avoir été un peu déçue. La rénovation des bâtiments lui donnent un cachet très Disneyland, et pas assez authentique, comparé au reste de la ville. Lors de notre tour de la ville en calèche, notre guide nous a raconté que sur la Plaza Vieja avaient lieu les corridas et fêtes de la ville, depuis le 16ème siècle. A part la rénovation un peu trop clinquante, les bâtiments sont magnifiques et comme toujours à La Havane, offrent une vision de ce que fut la beauté et la richesse de la ville.

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

Plaza San Francisco

Une des nombreuses jolies places de la ville, avec la basilique San Francisco et l’ancienne Bourse du Commerce. Nous avons repéré un petit restaurant d’Etat juste à côté, qui faisait partie de nos établissements chouchou.

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

L’église Santo Christo del Buen Viaje

On est tombé sur cette charmante église en remontant du centre historique vers le Capitol, au bout de la Calle Amargura. Nous sommes toujours dans Habana Vieja, mais un peu en dehors de la zone très touristique. Je l’ai trouvé trop mignonne, cette église Santo Christo del Buen Viaje avec ses palmiers à l’entrée. Et puis son nom est très beau aussi, vous ne trouvez pas ?

habana vieja la havane cuba

habana vieja la havane cuba

Voilà, on a fait le tour de Habana Vieja. Je ne vous ai pas donné les adresses et les détails factuels, il suffit d’un tour sur google map et vous aurez tout ce qu’il faut. Il reste encore pas mal de choses à voir à La Havane : il y a le Malécon, qui m’a fasciné, la Place de la Révolution, mythique et puis, je vous donnerais nos quelques bonnes adresses Food & drink à la Havane.