Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad
Cuba | Trinidad

J’ai beaucoup aimé Trinidad. Encore plus qu’à La Havane, on se croirait dans une ville où le temps s’est arrêté. Mais, Trinidad est beaucoup mieux conservée que La Havane. On le doit notamment à l’isolement de la ville, pendant cent ans, entre 1850 et 1950. L’architecture coloniale de la ville fut ainsi préservée et son aspect quasi-original, conservé.

Trinidad, ville historique

Le centre historique de Trinidad est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco depuis 1988, et a fait l’objet d’une restauration minutieuse. Rues pavées avec les galets de la rivière, maisons aux couleurs pastels, les façades sans publicité, charrettes tirées par des chevaux, Trinidad est une ville charmante.

Trinidad, créée en 1514, fut la troisième colonie espagnole de Cuba, fondée par Diego Velázquez, compagnon de Christophe Colomb et gouverneur de Cuba de 1511 à 1524. Avant d’être l’un des principaux centres de production de canne à sucre de l’île, elle était déjà une ville riche du commerce de la contrebande. L’exploitation des esclaves et la production sucrière assura à la ville, prospérité et fortune. La prospérité de Trinidad décline dès le milieu du 19ème siècle suite à la fin de l’esclavage, l’affaiblissement des ressources dû à une exploitation intense et les crises sociales et politiques. Difficile d’accès, la ville est isolée du reste de l’île pendant plus de 100 ans. L’arrivée du chemin de fer dans les années 30 et la construction des routes vers deux autres villes de l’île, permettent à Trinidad de sortir de son isolement. Avec l’essor du tourisme à Cuba, et encore plus ces dernières années, l’économie de Trinidad est redevenu florissante.

Nous avons tous les deux eu le coup de coeur pour Trinidad. Nous y avons passé 2 nuits, mais j’avoue, nous serions bien restés une nuit de plus, tellement nous avons trouvé cette ville agréable. Il nous a manqué du temps pour aller à la plage. Les plages sont à quelques kilomètres de Trinidad, sur la mer des Caraïbes, et j’aurais bien aimé y passer un peu de temps. Next time. Inch’allah.

cuba trinidad

cuba trinidad

À voir, à faire à Trinidad

Admirer la Plaza Mayor et autour : l’église de la Santissima Trinidad et le clocher du couvent de Saint-François

C’est je crois la plus jolie place que j’ai pu voir. Avec ses palmiers, l’église et les palais qui l’entourent, elle possède un charme incroyable. Le coeur de la ville. Les touristes, les enfants des écoles, les locaux, tout le monde s’y croise. Ne pas hésiter à y venir matin, midi et soir, et admirer la lumière qui baigne cette place aux différents moments de la journée.

L’église de la Sainte-Trinité date de la fin du 19ème siècle. Toute simple et élégante, de style néo-baroque. A l’intérieur, il y a une jolie toile de style naïf.

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

Visiter le musée d’architecture colonial

Un musée qui recense toutes les techniques architecturales de l’époque coloniale et les évolutions au fil du temps, à l’aide de documents, dessins, photos et maquettes. On comprend ainsi très bien le passé architectural de la ville.

Visiter le Palacio Cantero – Museo histórico municipal

Un beau palais qui fait entrevoir la splendeur passée de la ville. Marbre de Carrare, lustres magnifiques, meubles anciens et salons coloniaux meublés, tout est magnifique. Le musée nous donne des informations sur l’histoire de la ville, son passé négrier, la traite des esclaves, les combats pour la libération de Trinidad, l’arrivée des machines à vapeur, et des éléments historiques sur la ville : objets, portraits, mobilier.

à faire absolument : monter au sommet du mirador pour avoir une vue imprenable sur la ville, la mer des Caraïbes et la Sierra de l’Escambray. J’adore regarder les villes d’en haut et pouvoir ainsi rentrer dans les cours et les jardins intérieurs.

cuba trinidad

cuba trinidad

trinidad cuba

Se perdre dans la ville, arpenter les rues pavées et photographier les maisons aux couleurs pastel.

Le centre historique, inchangé et rénové, donne au visiteur de Trinidad l’impression d’avoir remonté le temps. Les rues pavées de galets, la couleur des murs, les toits recouverts de tuiles, confèrent à la ville un charme fou. Cette ville est incroyablement photogénique. Nous avons aimé déambuler dans toute la ville et tout était prétexte à prendre une photo : un cavalier sur son cheval, les maisons aux couleurs douces, les charrettes, les stands de fruits et légumes, … .

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

Se poser et bouquiner dans le Parque Céspedes

Un lieu de passage et de vie pour les gens de Trinidad. Avec ses bancs, et ses passages ombragés, les gens se retrouvent. On discute, on lit, on drague, on s’embrasse, parfois aussi, c’est juste pour passer le temps et regarder les gens. Le jour où nous y étions, il faisait très chaud. La végétation dans le parc est très agréable et l’ombre des fils sur le dallage est très poétique.

cuba trinidad

cuba trinidad

Sortir du centre historique et découvrir la ville plus contemporaine de Trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba trinidad

cuba rhum

trinidad cuba

cuba trinidad

Ecouter les musiciens des rues

Ce sont parfois des papys, parfois des jeunes, mais toujours de très bons musiciens. Dans les rues de Trinidad, la musique se joue et s’écoute toute la journée. N’hésitez pas à leur acheter un cd quand ils en vendent un ou laisser une pièce. Nous avons passé des heures à les écouter. J’adore !

cuba trinidad

cuba trinidad

Food, drink & musique – nos bonnes adresses à Trinidad

Écouter de la musique et danser à la Casa de la Música

La nuit à Trinidad, il y a de la musique partout. Dans tous les bars et restaurant. La Casa de la Música est juste à côté de la Plaza Mayor. C’est le grand rendez-vous nocturne à Trinidad. Les gens s’assoient sur les marches ou sur les chaises en face de la scène, et dansent au rythme de la musique. On nous avait parlé de l’ambiance de la Casa de la Musica et nous avons eu raison d’y passer une soirée. L’ambiance et le spectacle sont assurés, sur scène avec les meilleurs musiciens de la région et avec les locaux, toujours prêts à faire danser les spectateurs. Et le mojito était bon !

cuba trinidad

Dîner au Paladar Estela

Le mot paladar (paladares au pluriel) est employé uniquement à Cuba. Il désigne un restaurant monté et tenu par une famille dans sa propre maison. Le Paladar Estela à Trinidad est le lieu où nous avons le mieux mangé durant tout notre séjour à Cuba. La propriétaire est adorable et francophile. Sa cuisine est inspirée par la cuisine traditionnelle cubaine, et les plats sont fins et très savoureux.

cuba trinidad

restaurant paladar estela trinidad cuba

restaurant paladar estela trinidad cuba

cuba trinidad

cuba trinidad

Boire un café au Café Don Pepe

Le Cafe Don Pepe est dans une cour intérieure. Le café est cubain et excellent et la carte propose un joli choix de boissons au café. Le lieu est fréquenté par les touristes, bien sur, mais aussi par des cubains.

pepe cafe trinidad cuba

pepe cafe trinidad cuba

Déjeuner ou diner dans le restaurant San José

C’est, parait-il, l’une des meilleures adresses de la ville. Nous avons trouvé cela bon et bien meilleur qu’ailleurs. Il faut dire que à Cuba, nous avons eu du mal à trouver de bonnes adresses. Le restaurant San José propose une cuisine traditionnelle cubaine, et des pâtes et des pizzas.

restaurant san josé trinidad cuba

cuba food

cuba food

Se rendre à Trinidad

En bus Viazul, ou en taxi commun à partir du terminal de bus. Il y a plusieurs départs par jour pour La Havane, Cienfuegos, Varadero et un départ par jour pour Santa Clara ou Santiago. Trinidad est situé à un peu plus de 300 km de La Havane et il faut compter une bonne demi-journée de route pour y aller en voiture. Compter un peu plus de temps pour le bus.

cuba

Se loger à Trinidad

Ici, encore plus qu’ailleurs, les casa particolar sont très nombreuses. Avec l’essor touristique que connait la ville, elles fleurissent et on peut avoir l’impression qu’il n’y a que ça. Pour choisir et réserver la vôtre, fiez vous aux recommandations des guides ou de vos amis, sinon cherchez en une en arrivant. Tout le monde connait quelqu’un qui a une casa particolar. Dans ce cas, n’hésitez pas à en visiter plusieurs.

cuba trinidad