cuisine jordanie

Quand je voyage, j’aime par dessus tout découvrir les plats et traditions culinaires locales. Parce que je suis gourmande et curieuse, mais aussi parce que c’est un moyen de vraiment découvrir le pays. Les repas sont toujours propices aux rencontres et au partage. J’avais déjà fait un article cuisine à Montréal il y a quelques temps, et j’avais décidé d’en écrire un systématiquement pour chaque pays où je suis allée. Mais vous savez comme c’est. On a envie, mais pas forcément le temps, et puis une chose en entrainant une autre, on repousse à plus tard. Et puis on se dit que ce n’est plus le bon timing, etc … Mais finalement, le bon moment c’est quand on en a envie. Et aujourd’hui j’avais envie de vous parler de la cuisine en Jordanie.

La cuisine en Jordanie

Lorsque je suis partie en Jordanie, c’était dans le cadre d’un blogtrip, et nous avons eu l’occasion de découvrir la cuisine jordanienne et même de participer à un cours de cuisine à Petra. J’ai réalisé combien la nourriture était un aspect important dans la culture jordanienne et l’hospitalité aussi. En Jordanie, les repas représentent un événement social. C’est l’occasion de se réunir en famille ou avec les amis, mais aussi de les accueillir et les régaler.

En Jordanie, vous êtes sur que vous rencontrerez toujours quelqu’un qui vous proposera un thé, ou un café ou bien de venir manger chez lui. La Jordanie fait partie des pays où j’ai le mieux mangé. On retrouve beaucoup beaucoup de similitudes entre la cuisine jordanienne et celle du Proche-Orient, notamment les mezze – chauds ou froids, ils sont servis tous en même temps au début du repas et les pâtisseries orientales, héritage de l’empire Ottoman.

cuisine jordanie

cuisine jordanie

Voici un petit récapitulatif des plats que j’ai pu manger lors de ce séjour en Jordanie et que vous trouverez dans tout le pays. Et, il va sans dire, qu’il faut absolument les gouter si vous y allez un jour.

Les mezze

On les retrouve partout dans le Proche-Orient, du Liban, à la Turquie, en passant par Israël, l’Irak, les territoires palestiniens et la Syrie. C’est la base de la cuisine en Jordanie : un ensemble de plats chauds et/ou froids, servis dans de petites coupelles. On se sert de tout dans son assiette ou on peut picorer à même la coupelle (à adapter aux habitudes de vos hôtes).

Les mezze les plus connus sont le baba ghanoush (caviar d’aubergine à la crème de sésame), la salade fatush (ou fattouch en français), la salade tahini (concombre, tomate et sauce tahini), les falafels (boulettes de pois chiches frits), le taboulé (salade de persil et boulgour), la salade falahiyyed (tomates, oignons, huile d’olive et citron), les feuilles de vignes farçies au riz, le galayet bandura (un ragoût de tomates, oignons, ail, épices et huile d’olive), les kebbeh (boulettes de boulgour fourrées à la viande), et bien sur l’incontournable houmous (purée de pois chiches et tahini).

cuisine jordanie mansaf

cuisine jordanie

Le pain

C’est l’aliment de base en Jordanie. Il a toujours une forme ronde, mais peut avoir plusieurs tailles et épaisseurs. Le khobz c’est plutôt le pain galette cuit sur une plaque de tôle ou dans un four. On retrouve aussi ce pain garni de za’atar (un mélange d’herbes – origan, thym, marjolaine, mélangé avec des graines de sésames grillées, du sel et de l’huile d’olive) ou de fromage frais. Préparé ainsi, on l’appelle manakish, mais avec de la viande hachée, on l’appelera sfiha.

Le pain pita, plus petit, toujours rond, se mange nature ou fourré avec de la viande – les chawarma (poulet ou mouton en lamelles, tomates, oignons et sauce blanche), ou à manger nature. Le pain de base pour les sandwiches.

cuisine jordanie pain

cuisine jordanie

Les plats traditionnels

Le Mansaf est le plat national de la Jordanie. C’est le plat qu’on sert pour les repas de fêtes et les cérémonies importantes (remise de diplôme, fiançailles, mariage, périodes de deuil, …). C’est un plat à base de riz cuit avec des pignons de pin et amandes, servi sur de fines galettes, accompagné de morceaux d’agneau ou de poulet mijotés. On arrose le tout d’un bouillon à base de lait de chèvre caillé. C’est curieux au début, mais très bon (et riche).

cuisine jordanie mansaf

Le Maglouba est l’autre plat que vous retrouverez partout en Jordanie. On le retrouve aussi dans d’autres pays du Proche-Orient. A base de poulet, légumes et riz, on le mange accompagné de yaourt, de la salade tahini et du pain. Son nom signifie renversé, car le poulet est cuit au fond de la marmite, on ajoute ensuite les légumes et puis le riz. La marmite est apportée telle quelle à table, et on la renverse sur un plat de service. D’ou son nom (vous l’avez ?).

cuisine jordanie

L’Al-Zarb est un plat typique de la région du Wadi Rum, préparé par les bédouins. Al-Zarb est le nom donné au four creusé dans le sol, et c’est également le nom du plat cuit dans ce four. Nous avons eu la chance de manger ce plat lorsque nous étions dans le Captain Desert Camp. C’est très impressionnant. Il fait nuit, on entend le bruit du feu qui brûle et on ne voit rien. Quand les bédouins commencent à creuser le sable, on aperçoit une sorte de couvercle en tôle et puis ensuite, c’est l’ouverture de ce four creusé à même la terre, où on cuit la viande d’agneau de la même manière depuis des siècles. Magique.

cuisine jordanie

cuisine jordanie

cuisine jordanie

Les épices

Les épices les plus courantes sont le sumac (des petites graines rouge-brun, au gout légèrement acide) et le za’atar (un mélange de thym moulu avec des graines de sésame, sumac et sel). On met du za’atar partout. Dans l’huile d’olive pour le petit déjeuner, sur le houmous, sur les salades, sur la pâte à pain avant des la cuire, bref, c’est incontournable.

Les desserts

On retrouve en Jordanie une multitude de petites pâtisseries orientales (héritées de l’Empire Ottoman) à base de miel, pistaches, noix, amandes, dattes, figues, cacahuètes, pâte feuilletée… Parmi les plus connues : les baklava (à base de pâte filo, pistaches et miel), knafeh (une pâtisserie à base de cheveux d’ange, fromage frais, sirop d’eau de rose et pistaches), ma’moul (à base de semoule, beurre, lait, fourrée aux dattes, pistaches ou noix) ou encore le halawa (une pâte de sésame ultra riche à l’amande ou à la pistache).

cuisine jordanie mansaf

cuisine jordanie patisserie

Les boissons

Le thé est incontournable en Jordanie. On en boit partout et tout le temps. On vous en offre en signe d’hospitalité dès que vous arrivez quelque part. Rien ne se fait sans commencer d’abord par un verre de thé. Le thé jordanien est un thé noir auquel on ajoute de la sauge séché et qu’on fait bouillir avant d’ajouter du sucre. J’adore et Honeydoudou aussi !

cuisine jordanie thé

cuisine jordanie

Le café traditionnel en Jordanie est amer et préparé avec une grande quantité de cardamome. Il est servi dans des petits verres. Il y a une autre façon de préparer le café, proche du café turc (café moulu très fin et bouilli avec le marc au fond de la tasse), mais je suis moins fan.
Dans le Wadi Rum, les tribus bédouines préparent encore le café à la manière traditionnelle : torréfié, amer et modérément épicé, infusé pendant 6 heures et bouilli plusieurs fois. On offre ce café aux invités après la cérémonie de préparation du café (le jaha), qu’on termine en buvant trois petites gorgées qui symbolisent l’hospitalité, un bon accueil et le bonheur. 

Le café tient une place importante en Jordanie, autrefois un grand producteur de café. Le café fait partie de la culture, et est extrêmement important dans l’hospitalité jordanienne.

cuisine jordanie boutique café

L’autre boisson que vous retrouverez partout est la limonana. Une citronnade à la menthe, une recette classique des pays du Moyen-Orient, appelée aussi lemon mint. Ultra rafraichissante quand le soleil tape fort.

citronnade menthe citron jordanie