venise grand canal

Plus jeune, je n’ai jamais rêvé d’aller à Venise en amoureux. Peut-être que j’étais un peu snob, je trouvais la destination un peu trop surfaite et surtout tellement obligatoire pour prouver qu’on était romantique, que pour le coup, elle ne l’était pas du tout pour moi. Et puis, un jour, je suis allée à Venise. Non pas avec mon amoureux, mais avec mes collègues de travail.

Je suis allée trois fois à Venise, trois fois dans le cadre du travail, à chaque fois pour la biennale d’architecture. Une première fois en 2006, et puis en 2014 et puis encore en 2016. Et à chaque fois, j’en ai ramené des souvenirs gravés à tout jamais dans ma mémoire. Comme les fêtes dans le pavillon français transformé en Metavilla par Patrick Bouchain, ou encore le sauna sur le toit du pavillon français et le bain suspendu dans les arbres. Et puis le marathon-comparatif de Spritz avec Cyril et Daniel, les fous-rire avec Hakima, Marie-Christine, Emmanuelle, les histoires de bureaux qui deviennent légères parce que à Venise. Et encore les discussions avec Lucas et Ludovic, l’installation ubuesque d’un projecteur dans une des salles de l’Arsenal, le partage de chambre avec Ana et sa douce présence, les commentaires architecturaux éclairés de Michel, et les moments de complicité avec Francine. Sans oublier une soirée incroyable dans Venise submergée par l’acqua alta, et tant d’autres souvenirs qui resteront à Venise. De beaux souvenirs.

J’ai surtout ce sentiment d’avoir vécu des moments privilégiés, uniques et j’en suis vraiment reconnaissante.

venise monditalia biennale architecture

Venise la Sérénissime

Je comprends maintenant qu’on puisse devenir accro à Venise. C’est une ville tellement incroyable et magique. Quand on arrive pour la première fois dans la lagune et qu’on voit ces palais comme flotter sur l’eau, c’est fou. Venise c’est aussi une perception unique. Il n’y a plus de routes, mais des canaux, plus de voitures, mais des bateaux. Ce qui m’a le plus marqué, c’est le calme, le silence de la ville. Pas de bruits. A Venise, il n’y a que des gens à pied, qui se promènent, qui poussent ou tirent des charrettes, et des bateaux. Et puis la beauté des maisons, des palais. Dès que vous tournez la tête, vous êtes devant un bijou. Venise est un lieu qui ne ressemble à nul autre.

venise

venise

Un mirage pour les uns, théâtral, intemporel pour les autres, Venise la Sérénissime ne laisse personne indifférent. C’est une ville qui me fascine. Son histoire, son patrimoine culturel sont tellement riches. Rien que le début de l’histoire de la création de Venise est quelque chose que je trouve incroyable. Avoir l’idée de planter des pieux dans la lagune et de construire dessus des palais est pour moi un truc dingue. Et puis tout l’imaginaire littéraire et culturel qui va avec la ville. A Venise, on a l’impression d’être dans les pas des plus grands écrivains, les références culturelles sont partout. L’atmosphère irréelle de la ville est unique et pour moi, elle fait partie des villes en Europe à absolument découvrir. Venise et sa lagune sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco.

Et pour finir, Venise est tellement photogénique.

venise

venise

Il y a tellement de choses à faire à Venise que vous n’avez pas besoin de moi pour ça, tout est dans les guides ou sites de tourisme sur internet. J’avais envie d’écrire un article sur Venise, mais je ne savais pas trop comment m’y prendre. Un peu comme pour l’article sur Lisbonne j’ai finalement décidé de vous proposer une sélection de 10 choses à voir et à faire à Venise.

10 choses à voir et à faire à Venise

En vrac, sans hiérarchie. Ce que moi, j’adore faire quand je vais à Venise. Et il n’y a pas forcément de photo pour illustrer chaque chose, parce que sur les trois séjours faits à Venise, il n’y en a qu’un où j’avais mon appareil photo avec moi et surtout, où j’avais le temps de prendre des photos. Je vous rappelle, j’y étais (tout de même) pour le travail.

#01   boire un chocolat chaud au Café Florian

Le Caffé Florian fait partie des lieux mythique de Venise. C’est le plus ancien des café de la place San Marco, il date de 1720. On y va pour le cadre, l’histoire et la beauté des salles. On y prend un café ou un chocolat chaud si on préfère (comptez 10 euros !!) et on s’assoit en terrasse pour admirer la place San Marco.

venise place san marco

#02   prendre le bateau et aller sur les îles de Murano et Burano

On va à Murano visiter et découvrir les fonderies et admirer le travail incroyable des maîtres verriers, et à Burano pour voir les jolies maisons colorées de l’île et admirer les dernières dentellières de Burano travailler. Murano est la plus grande des îles de la lagune de Venise, à 10 minutes en Vaporetto. Pour Burano compter 40 minutes de bateau.

#03   visiter le Palazzo Grassi et la Punta della Dogana

Le Palazzo Grassi est l’un des dernier palais de Venise. Racheté par François Pinault pour abriter sa collection d’art contemporain et d’art moderne, il a été rénové par l’architecte Tadao Ando en 2005. C’est encore Tadao Ando qui rénove la Punta della Dogana lorsque François Pinault décide d’en faire l’extension du Palazzo Grassi. Les deux bâtiments sont magnifiques et les expositions présentées de très haute qualité.

–> www.palazzograssi.it

venise palazzo grassi

venise punta dogana

#04   se perdre dans les rues des quartiers populaires du Castello et Cannaregio

Ce sont les deux quartiers de Venise qui ont gardé l’âme de la ville. Dans le quartier du Castello, renseignez vous sur les jours de marché et achetez vos fruits et légumes sur les marchés flottant. Le Castello, c’est le quartier de l’Arsenal, des Giardini, un immense jardin public. Les Giardini ont été créés par Napoléon et c’est aussi le lieu principal de la biennale de Venise. C’est là où les différents pavillons internationaux de la Biennale sont construits.

venise via garibaldi

Le quartier du Cannaregio, est celui qui est le plus au nord. C’est le seul quartier de Venise à être relié à la terre par un pont, c’est celui où se trouve la gare de Venise. Ce quartier comme celui du Castello reste un quartier populaire. Le Cannaregio c’est aussi là ou est situé le Ghetto, le quartier juif de Venise. Chassés d’Espagne au 16ème siècle, ils s’installèrent à Venise et construisirent une fonderie (getto en vénitien). Le mot donnera son nom au quartier et par extension, à tous les quartiers juifs d’Europe.

venise canareggio

venise chat

venise

#05   boire un Spritz sur la terrasse du Paradisio

Je ne sais pas pourquoi mais j’adore ce café. Il est situé à l’entrée des Giardini, côté lagune. Boire un café là-bas, c’est me retrouver dans un film d’époque. La grande terrasse sous les citronnier, l’intérieur qui garde les traces de la belle époque, et le calme des Giardini avec la vue sur la lagune.

venise paradisio giardini

#06   admirer la place San Marco et la basilique

On ne peut pas venir à Venise sans passer par la place San Marco. C’est le coeur de la ville, et une des places les plus connues dans le monde. Un peu le passage obligé lorsqu’on va à Venise. Je vous conseille de venir de bon matin, ou le soir, pour admirer la place un peu vide. Si vous le pouvez, visiter la Basilique de San Marco, elle est magnifique.

Autour de la place, il y a la Basilique San Marco, le palais des Doges et le campanile. Et l’ensemble est majestueux. La dernière fois que j’y étais, il y a eu l’acqua alta, et j’ai vu la place sous l’eau. De nuit. C’était magnifique et incroyable.

venise place san marco aqua alta

place san marco venise

#07   lever la tête et essayer d’apercevoir les altane sur les toits de Venise

Les Altane sont typiques des toits vénitiens. Ce ne sont pas vraiment des terrasses, plutôt un plateau de planches de bois, soutenu par des piliers de pierres ou briques. On y accède par les combles des maisons. Ces Altane permettaient aux vénitiens de profiter des bienfaits du soleil. La légende raconte que c’est grâce à ces terrasses particulières que l’on doit le blond vénitien. Après s’être lavées les cheveux, les vénitiennes les recouvraient d’un mélange dont elles seules avaient la recette (à base de safran, citron et jus de racine de rhubarbe) et s’installaient sur les altane, pour exposer leur chevelure au soleil et obtenir ainsi cette couleur spécifique.

venise terrasses

#08   prendre la ligne 2 du vapporetto et traverser le grand Canal

C’est pour moi la meilleure façon d’avoir un aperçu des différents quartiers de Venise et de se repérer dans la ville. A faire une fois, prendre la ligne 2 de bout en bout. Vous verrez le quartier de la Gare, et ses constructions modernes, vous aurez une vue sur l’île de la Giudecca, l’île des ouvriers et des pêcheurs, et vous aurez aussi la vue sur la lagune et sur Venise.

venise grand canal

venise grand canal

#09   admirer toutes les petites chapelles de rue dédiée à la vierge

J’aime ces petites (ou grandes) chapelles de rues, dédiées à la vierge ou à Jesus. Elles mettent de la couleur dans la rue, et de la croyance. Etre croyant en Italie n’est pas un problème et les italiens vivent très ouvertement leur foi. A Venise, à croiser à tous les coins de rue, ces petites chapelles me donnent le sentiment d’être protégée par un espèce de voile bienveillant.

venise chapelles rue

venise chapelles rue

venise chapelles rue

#10   Aller à la plage sur l’île du Lido

Il n’y a pas de plage à Venise, mais à 10 minutes en vaporetto, on est sur l’île du Lido, la station balnéaire de Venise. Plus de dix kilomètres de plages magnifiques, de sable fin. Et aussi parce que Mort à Venise et le beau Tadzio.

Infos pratiques / utiles

Se rendre à Venise :
– En train, au départ de Paris. Il y a aussi l’option train de nuit pour arriver à Venise le matin.
– En avion depuis presque partout. L’aéroport Marco Polo est situé sur le continent.
Pour le transfert à Venise, plusieurs possibilités existent : en bus (environ 15 euros l’aller-retour), en bateau-bus (compter 30 euros l’aller-retour) et en bateau-taxi privé (entre 100 et 150 euros l’aller). L’option bateau-taxi privé peut être intéressante si vous voyagez en groupe pour partager les frais. L’avantage du bateau-taxi, c’est qu’il vous emmène à l’adresse précise ou vous souhaitez aller.

Se déplacer dans Venise :
A pied, ou en vaporetto. Ils circulent toute la journée et tard le soir. Le prix du ticket à l’unité est de 7,5 euros (pour un voyage) et il existe des pass 24h (20 euros), 48h (30 euros), 72h (40 euros) et 7 jours (60 euros).

La monnaie : l’euro.

Coût de la vie (exemples) :
Venise est une des villes les plus chères d’Italie, la plus touristique également. Evitez les lieux trop touristiques pour manger et boire un verre. En gros, plus vous êtes près de la place San Marco, plus tout sera cher.
Un Spritz : 4-6 euros
Un café : 1-2 euros
Un tour en Gondole : 80-100 euros

A quelle saison partir à Venise ?
Quand vous voulez, Venise est magique toute l’année. L’été est chaud et humide, l’hiver est froid avec du brouillard. Les demi-saisons sont tempérées et agréables avec l’avantage d’avoir une affluence touristique moindre.
Il pleut un peu toute l’année à Venise. Prévoir un imperméable et des bottes ou chaussures impérméables, surtout si vous y allez pendant la saison de l’acqua alta (15 octobre – 15 avril).

Acqua Alta
C’est un phénomène qui se produit lorsque la marée haute survient en même temps que des conditions météorologiques particulières : une forte tempête associée au sirocco qui pousse les eaux vers la lagune, et l’empêche de se vider. Les marées hautes se succèdent les unes aux autres et toute une partie de la ville se retrouve alors sous l’eau. C’est impressionnant. La ville est habituée et la vie continue presque comme si de rien n’était.

Les repas :
En Italie, un repas traditionnel est composé d’anti-pasti (petites portions d’entrées), puis il primo (le plat de pâtes), il secondo (le plat de viande ou de poisson), il contorno (l’accompagnement), il dolce (le dessert), et pour finir le café.
L’aperitivo à Venise, c’est un Spritz (ou un prosecco) et des cicchetti. Les cicchetti sont des petits choses à manger (un genre de tapas version italienne) qu’on vous apporte pour l’aperitivo. En général des tranches de pain sur lequel on met du fromage, du jambon, du poisson, des crevettes, de la morue, des légumes grillés…

 

Comme tous les trésors, Venise est fragile et s’enfonce un peu plus dans la lagune chaque année et est amenée à disparaitre si d’importantes mesures de protection de la ville ne sont pas mises en place. Comme beaucoup d’habitants de villes très touristique (28 millions de touristes en 2017 à Venise !!), les vénitiens se plaignent du comportement irresponsable et irrespectueux de nombreux touristes et notamment des bateaux de croisières qui polluent la lagune. Ce tourisme de masse fait fuir les vénitiens qui sont de plus en plus nombreux à quitter Venise pour s’installer sur les terres. Et c’est dommage. Voyager est un bonheur, découvrir d’autres villes, lieux est une richesse. La meilleure façon de visiter Venise est de vivre Venise et de garder à l’esprit sa fragilité. Alors non, on n’attache pas de cadenas sur les ponts de la ville, non on ne se précipite pas devant le pont des soupirs sans le regarder, juste pour prendre un selfie devant, non on ne se baigne pas dans le canal, et évidemment on respecte la ville et ses habitants.

[…] Faut que je t’invite à Venise
C’est urgent c’est très pressé
Surtout que je réalise
Que tu ne m’as jamais rien demandé
Je voudrai bien qu’un de ces jours
Tu me dises
Il faut que tu m’invites à Venise
Il faut que tu m’invites à Venise
Avant que l’eau l’ait noyée […]
Nilda Fernandez — L’invitation à Venise

venise

Si tu as aimé cet article, n'hésites pas à le partager ! Merci <3
  • 10
    Partages