poulet roti parfait

Le poulet rôti. C’est une recette que je fais très souvent et que tout le monde aime à la maison. Il n’y a pas de règles pour cuisiner un poulet rôti, ça peut être le dimanche midi quand on a du monde à déjeuner, un soir de semaine pour faire plaisir aux enfants, ou encore si j’apprends qu’un copain a prévu de passer, ou juste l’envie de manger un poulet rôti.

C’est tellement facile à faire, et ce n’est pas si long que ça à faire : il faut compter 15-20 minutes, pour préparer votre poulet, ensuite c’est le four qui fait tout le boulot !

Pour accompagner le poulet rôti, je rajoute tous les légumes que j’ai sous la main dans le plat de cuisson – j’ai testé à peu près avec tous les légumes, ça marche toujours ! En accompagnement, je fais des pommes de terre vapeur, que chacun accommode comme il veut, en mashed potatoes ou pas, ou bien de la purée avec du bon beurre et de la bonne crème, ou encore du riz. Et si je fais du riz, je rajoute une petite sauce tomate à diluer avec le jus de cuisson du poulet. Et si je veux vraiment faire plaisir aux garçons, je fais des frites !

Avec le poulet, les légumes, les pommes de terre ou le riz, vous avez un repas complet. Et si vous ajoutez une bonne moutarde et des cornichons, c’est juste parfait. Si vous mangez de la viande, cette recette doit faire partie de vos basiques. Cette recette de poulet rôti parfait est une recette de base, que j’ai piqué à Jamie Oliver, et qui est devenu un classique à la maison.

A partir de cette base, libre à vous d’agrémenter, choisir les herbes que vous préférez, les légumes que vous avez. Parce que la cuisine, ça doit être facile et surtout, on doit se sentir libre.

poulet roti parfait

La recette du poulet rôti parfait pour 6-8 personnes

_ingrédients_

• 1 poulet fermier
• 2 oignons
• 3 carottes
• 1 tête d’ail
• huile d’olive et beurre
• sel & poivre
• 1 citron
• des herbes fraiches ou séchées (selon votre goût) : thym, romarin, sauge

Vous pouvez ajouter tous les légumes que vous aimez. Chou-fleur, potiron, céleri, tomates, etc… pensez juste à découper les légumes qui cuisent plus vite, en plus gros morceaux.

_préparation_

1 – sortir le poulet du réfrigérateur au moins 30 minutes avant de le faire cuire. Préchauffez le four à 240°C
2 – Bien laver les légumes et éplucher les carottes si vous le souhaitez (je ne le fais pas avec les légumes bio). Couper les carottes en gros tronçons, les oignons en deux, et la tête d’ail entière en deux également.
3 – mettre tous les légumes dans un plat et arroser d’huile d’olive. Saler et poivrer.
4 – nettoyer votre poulet : enlever les restes de plumes si besoin et enlever la petite glande jaune qui se trouve dans le croupion. Couper le citron en deux et frotter la surface du poulet avec les morceaux de citron. J’ai toujours frotté la peau du poulet avec du citron ou du vinaigre, méthode que j’ai vu faire en Afrique, et aussi aux Antilles, pour nettoyer la peau du poulet et “tuer” tous les microbes, m’avait-on expliqué alors. Je continue de faire ainsi, je ne sais pas si ça “tue” les microbes, mais en tout cas, ça parfume légèrement le poulet. Mettre un peu d’huile d’olive dans vos mains et masser votre poulet avec.
5 – mettre les deux moitiés de citron utilisées à l’intérieur du poulet. Saler et poivrer l’intérieur du poulet et ajouter les herbes que vous aimez.
6 – poser quelques noisettes de beurre sur le poulet, vous pouvez également ajouter du thym et/ou romarin sur le poulet. Saler et poivrer.
7 – poser votre poulet sur une plaque allant au four ou dans un grand plat et disposer les légumes autour.Verser un trait d’huile d’olive sur les légumes, saler et poivrer.
8 – enfourner et baisser aussitôt le four à 200°. Laisser cuire 1h20 pour un poulet d’1,5 kilo environ. Si votre poulet est plus gros, laisser cuire un peu plus.
9 – à 1 heure de cuisson, retourner le poulet. Lorsque vous allez le retourner, le jus va s’écouler. Vous pouvez le prendre pour arroser les légumes si ils sont devenus trop secs.
10 – finir la cuisson. Vérifier si le poulet est bien cuit. Pour cela, faire couler le reste de jus qu’il y a dans le poulet. Si le jus est translucide sans traces sanguinolentes, c’est que le poulet est cuit.
11 – sortir le plat du four, poser le poulet sur une planche à découper. Le recouvrir d’un papier alu et d’un torchon, et laisser reposer une dizaine de minutes avant de découper.
12 – pendant ce temps, verser le jus du plat dans un bol. Si vous avez fait une sauce tomate pour accompagner, délayer la un peu avec le jus de cuisson.
13 – découper le poulet en commençant par les ailes, les hauts de cuisse, les cuisses, le blanc du poulet et ensuite, la carcasse. La retourner pour récupérer les petits morceaux du dessous.
14 – servir avec les légumes rôtis, l’accompagnement et la sauce.

_nota_

• j’ai un four vapeur et grâce à cela, je ne prends plus la peine de retourner mon poulet en cours de cuisson. Avec l’ajout de vapeur en cours de cuisson, il ne s’assêche pas.

Choisir le poulet

Je ne suis pas donneuse de leçon, vous le savez. Cependant, pour le bien de notre belle planète, il vaut mieux réduire notre consommation de viande. Manger moins, mais mieux.

Il vaut mieux se passer de poulet que d’acheter un poulet industriel. Non seulement les conditions d’élevage sont effroyables, et la qualité de leur viande est nulle. Préférez (au minimum) un poulet fermier, ou au mieux un poulet fermier de race ancienne chez votre boucher. Et si votre boucher ne peut pas vous dire quelles sont les races des poulets qu’il vend, et bien, ça n’est pas un bon boucher.

Si vous achetez votre poulet fermier en supermarché, choisir à minima un label rouge, au mieux un label AB agriculture biologique. Sinon, évidemment, le top du top est de l’acheter chez votre boucher, ou dans un point de vente de producteurs locaux. Pour les bordelais, vous avez la compagnie fermière et les petits cageots par exemple.

Pour info : le poulet fermier a accès à l’extérieur, cependant, les niveaux de stress restent plus élevés, ce qui peut affecter la qualité de la viande ; la certification bio correspond à de meilleures conditions de vie, le poulet bio reçoit une alimentation variée qui lui donne une chair plus ferme et une viande plus savoureuse.

Comment savoir que le poulet est cuit

Il n’y a rien de pire qu’un poulet pas assez cuit. Pour le savoir, percez la chair avec la pointe d’un couteau, le jus qui s’en écoule doit être bien clair et pas dut tout de couleur rose.