Type and press Enter.

pâte de coings

pate coings

J’aime beaucoup le coing & son parfum subtil… Alors lorsque c’est la saison, j’en profite. Les pâtes de coings, un délice pour continuer la série des douceurs de Noël. Cette recette n’est pas traditionnelle et utilise de l’agar-agar pour permettre à la pâte de coings de gélifier rapidement. Cela permet aussi de réduire la quantité de sucre qu’il faudrait normalement.

pâte de coings – pour environ 50 morceaux

_ingrédients_
• 800g de coings
• 300g de sucre blanc
• 200g de sucre roux
• 2g agar-agar

_préparation_
1 – Laver et couper les coings en morceaux, enlever le cœur, les mettre dans une casserole, recouvrir d’eau & faire cuire.
2 – Lorsque les coings sont cuits, filtrer l’eau. Mixer la chair des fruits en purée, ajouter le sucre.
3 – Mettre la préparation sur le feu et laisser cuire 20 minutes, en remuant régulièrement.
4 – Ajouter l’agar-agar et laisser cuire environ 20/25 minutes, sans cesser de remuer.
5 – Lorsque la préparation se détache des parois de la
casserole, éteindre le feu.
6 – Verser dans un moule plat, laisser refroidir.
7 – Laisser reposer une dizaine d’heure, voire une journée entière pour assécher un peu la pâte.
8 – Découper des carrés, les enrober légèrement de sucre cristallisé.

_nota_
• l’agar-agar permet de diminuer la quantité de sucre
• ces pâtes de coing se conservent une semaine environ dans une boite hermétique
• elles accompagnent à merveille le café

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 comments

  1. […] à s’abimer, je n’avais plus le choix. Il y en avait beaucoup trop pour faire de la pâte de coings, et puis, je n’avais pas de cognac sous la main pour refaire mon cognac de coings aux […]

  2. bonjour il sont belles tes pâte de coings mercis encore pour les explication j’ai réussie a les faire :)

  3. […] à s’abimer, je n’avais plus le choix. Il y en avait beaucoup trop pour faire de la pâte de coings, et puis, je n’avais pas de cognac sous la main pour refaire mon cognac de coings aux […]