Type and press Enter.

Poulet braisé, frites et salade

poulet braisé frites salade

En Afrique noire musulmane, le plat est généralement servi à même le sol et tous les convives mangent dans le même plat  J’ai découvert et adopté cette façon de manger, ici à Bordeaux… il y a presque 20 ans, chez des amis djiboutiens! Je me suis rendue compte ensuite que c’était monnaie courante de manger ainsi lorsque j’étais invitée chez mes amis sénégalais ou guinéens… 

Je me suis mis aussi à servir un plat commun lorsque je cuisine sénégalais. C’est convivial & pratique peu de vaisselle ;-)… et j’aime cette impression de revenir aux bases de l’hospitalité, le partage du plat, dans tous les sens du terme ! Issa retrouve les gestes de son père, et de son père avant son père… et il les transmet aux enfants qui apprennent à manger “au bol”. Il est arrivé que des amis refusent de manger ainsi parce que pas habitués et un peu déstabilisé par le fait que tout le monde mange ensemble… je le comprends même si je trouve plus intéressant de découvrir d’autres coutumes… C’est aussi pour ça que je réserve cette façon de manger lorsque nous sommes en famille ou entre très proches amis! mais nous sommes ici en famille, n’est-ce-pas?

Les enfants adorent ça, manger par terre! C’est un peu la fête pour eux, lorsqu’ils me voient mettre la nappe par terre!

Mais manger dans le plat commun obéit à quelques règles:
– on ne marche pas sur la natte ou nappe en l’occurence
– on se lave les mains avant de manger – à table aussi, me direz-vous, oui, bien sûr!
– on mange dans la partie du plat proche de soi, pas au milieu, à gauche ou à droite
– le chef de famille est chargé de dépiauter les morceaux de viande & de les distribuer équitablement à ceux autour du plat
– on mange de la main droite tant pis pour les gauchers: pour le coup, cette “règle” est vraiment liée à l’Islam
– lorsque l’on a fini de manger, on pose sa fourchette ou cuillère sur la natte ou nappe devant soi et on se recule pour laisser les autres manger plus à l’aise
– on boit à la fin du repas, lorsque tout le monde a fini.

Le poulet braisé est un incontournable de l’Afrique Noire! et son accompagnement varie selon les régions, les habitudes familiales…
Au Sénégal ou en Guinée ou encore au Mali, on le sert avec des crudités – salade verte ou carottes râpées & avec des frites, de pommes de terre ou de patates douces!
J’ai été très surprise la première fois que j’ai mangé ce plat… les frites, ça n’est pas tellement africain! et je pensais que ce plat était en fait un plat adapté ici, comme beaucoup de plats, un plat de l’immigration qui fait avec ce qu’elle a ou elle est…
mais non, lors de mon séjour au Sénégal, il y a 3 ans, je me suis rendue compte que ce plat était très courant là-bas en fait! Un plat né des influences occidentales les crudités & les frites, mais devenu un plat typique de la cuisine sénégalaise! Un plat vraiment Métis.

L’envers du décor de cette photo : Elie, 3 ans, a un peu de mal à intégrer les règles, dansait autour du plat pendant que je prenais les photos. Deux minutes plus tard, il tombait dans le plat ! J’ai lâché l’appareil pour le rattraper et n’ai donc pas de photo avec Elie assis dans le plat, c’est bien dommage. Heureusement que son pyjama était propre. Notre repas a été sauvé, mais les cuisses de poulet et les frites n’étaient plus si jolies.

Poulet braisé, pommes frites & salade pour 6 personnes

_ingrédients_
6 cuisses de poulet + 2 cuillères à soupe de moutarde forte + 4 gousses d’ail + 5 cuillères à soupe d’huile d’arachide + 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin (de cidre ici) + 2 bonnes pincées de sel + 5 tours de moulin à poivre + 1/2 botte de persil plat
et aussi : de la salade, de la vinaigrette & des frites.

_préparation_
1 – éplucher et écraser l’ail
2 – hacher finement le persil
3 – badigeonner les cuisses de poulet de moutarde, saler & poivrer
4 – mettre le poulet à mariner dans un saladier avec le vinaigre, l’huile, l’ail écrasé & le persil haché
5 – laisser mariner pendant 1 heure
6 – faire griller les cuisses de poulet 45 minutes sous le gril du four – retourner régulièrement pour obtenir une cuisson homogène
7 – recouvrir les côtés d’un grand plat de feuilles de salade, les arroser de vinaigrette
8 – disposer les frites au centre du plat
9 – lorsque les cuisses sont croustillantes & bien dorées, les dresser sur le grand plat, sur les frites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

21 comments

  1. Je viens de tomber sur ton blog par hasard en cherchant de recettes de soul food… Je suis fan!!! wouw!
    Je vais tester ta recette de poulet braisé dès ce WE!!! merciiiiiiiiiiii

    1. merci !

  2. Je me suis drôlement bidonnée en lisant ça…Vivant avec un Guinéen c’est vrai que je connais bien ça maintenant. Je ne sais pas si c’est mon four ou quoi mais impossible d’obtenir un poulet cuit et pas brulé en le laissant sous le gril du four…et sinon il est pas super grillé mais cuit…Je testerai ta recette!

  3. > marie et madame nugget: oui, finalement cette coutume est propre aux pays musulmans, mais je ne voulais trop pas m'avancer… merci de la confirmation! et c'est aussi ce que issa dit: manger avec les doigts donne une autre saveur aux aliments, mais je n'y arrive pas :)> kashyle: il a fallu faire un choix… ;-))> stef, comme dans le cercle des poètes disparus, se mettre à un autre niveau fait voir la vie autrement :))> lolly, j'ai de la chance alors, parce que j'ai un petit élie qui danse très souvent quand je dis "à table!" ;-))

  4. Salut Auntie Jo ! Je me suis projetée ici depuis le blog de Mook. Hey, mais c’est vachement cool chez toi! J’ai adoré ton post! Et les règles du manger par terre au tour d’un seul plat, eh ben c’est aussi typiquement asiatique (du sud-est asiatique)! Ca m’a rappelé les méta réunions de famille quand j’étais petite!Pour info, en inde aussi on fait tout avec la main droite, car la gauche est impure.. ^o^

  5. Domage qu’il soit tombé . Ce n’est pas tous les jours que quelqu’un remercie la cuisinière en dansant autour du plat .Preuve qu’il se rejouie d’avance de la bonne cuisine de maman ^^ !

  6. J’adore cette tradition et cela me plairait beaucoup d’être invitée et de participer à ces coutumes!

  7. j’adore ton récit et la chute dans le plat m’a bien fait rire, je m’imagine dans la même situation!!! (pas dans le plat hein mais en train de faire les photos;) )bizkashyle

  8. J’aime beaucoup ta façon de raconter toutes ces traditions. Etant d’origine Kabyle, je connais bien ces repas à plusieurs autour d’un même plat. A la différence qque chez nous le plat n’est pas posé à même le sol. Pour ce qui est de la façon de manger, c’est tout à fait comme tu l’expliques, l’islam étant bien souvent à l’origine de ces règles inamuables. En Algérie les crudités sont toujours présentes à table, quelque soit le plat. Les frites aussi sont souvent servies, mais surtout pour les repas improvisés où de “tous les jours”. Chez nous aussi la tradition et les habitudes veulent que l’on mangent avec les mains. Etant petits ma mère ne nous a jamais interdit de le faire du moment qu’on le faisait proprement. Aujourd’hui encore, j’aime énormément manger avec les mains, je trouve que les aliments ont une saveur tout autre. Malheureusement ça ne se fait pas dans tous les contextes!A samedi sûrement, non?

  9. > hélène, heureusement que chez nous tout le monde est droitier, je n'ai pas à déroger à la règle, ainsi ;-))> Rosa, bises aussi!> bergeou et audrey, oui, vous connaissez un peu le petit bonhomme, jamais en place!> natacha, tu avais remarqué: les enfants adorent les pique-niques! :)> ninon, la cuisine africaine est riche de trèsors, je ne les connais pas tous, malheureusement ;)> dumé, si tu savais ce que je donnerais pour en manger un, à dakar, par exemple!!> annick, à la maison, il n'y a que moi qui mange pimenté, alors je mets le piment à part, malheureusement, car comme tu le dis si bien, il n'y a rien de mieux pour secouer tout ça dans la bouche :))

  10. Vraiment Joëlle ! (avec l’accent camerounaise, tant qu’on y ai !!!), c’est toujours un grand plaisir de te lire lorsque tu racontes “la Culture”…Je ne suis pas musulmane mais c’est vrai qu’en Afrique le repas est un grand moment de partage et d’échange ; ils nous arrivent aussi à la maison de diner de cette façon, peut être pas pour les mêmes conditions (j’ai un petit gaucher à la maison!)mais cela vient bien de cette habitude familiale.moi je fais mariner le poulet toute une nuit et j’y mets de l’oignon et de l’ail haché ainsi qu’un petit piment pour faire secouer tout ça dans la bouche…A bientôt

  11. Merci Joëlle de nous faire partager ces jolies traditions. Et Pauvre Ellie ! J’espère que ca ne lui a pas coupé l’appétit ;-)

  12. un poulet bicyclette braisé dans un maquis ? rien de meilleur ma bonne dame… :)

  13. Très intéressant, cette petite incursion dans la cuisine africaine !!! merci beaucoup !

  14. j’adorerai faire ceci à la maison, en modifiant juste la règle pour que ma petite gauchère de 5 ans ne soit pas désavantagée … je note l’idée pour le printemps !

  15. Comme tu racontes bien les choses et connaissant un peu le garnement j’ai très bien visualisé la scène, en tout cas ça fait envie, moi je ne refuserais pas de m’asseoir autour de ta nappe…

  16. Que c’est convivial! Ton plat me donne faim!Bises,Rosa

  17. Je connais 2 petites filles (plus si petites) qui adoraient manger à même le sol. Les pauvres, elles sont gauchères. En tout cas assises ou à table, ce poulet me fait vraiment envie.

  18. > en cuisineCtout, oui! le pyjama propre pour ces occasion, c'est indispensable ;))> amour de cuisine, il est un peu tôt pour le poulet braisé, mais à midi c'est parfait! ;-)) merci de passer par là!

  19. bonjour, et merci pour ce partage, c’est vrai que des fois partager comme ca le meme plat, donne au x relations plus de force, en tout cas merci pour la recette, et les photos qui donnent envie de mettre sa main sur l’ecran pour prendre une cuisse, et quelques frittes.

  20. C’est super cette petite note culturelle, je savais qu’on mangeait souvent à même le sol, dans le plat avec les mains dans les pays africains, mais je ne connaissais pas toutes les règles qui vont autour.Bravo Elie pour le vol plané dans le plat, si je faisais ça à la maison, j’en connais une ( http://encuisinectout.canalblog.com/archives/camille_cuisine/index.html ) qui aurait aussi beaucoup de mal a comprendre le principe, et on risquerait le même résultat. Rappelle moi bien de lui mettre un pyjama propre le jour où je la ferai manger par terre à même le plat.