Type and press Enter.

préparation de foies de volaille pour crostini

foies de veau crostini

En Italie, un repas classique se déroule ainsi:

– les antipasti: une succession d’entrées qui, comme son nom l’indique, se mange avant les pâtes
– il primo: le premier plat – cela peut être un risotto, une soupe, des lasagne, des raviolis, ou bien sûr des pâtes!
– il secundo: le plat de viande ou de poisson
– il contorno: le plat d’accompagnement – généralement un plat de légumes, une salade et/ou des frites…
– il dolce: le dessertLa cuisine italienne fait partie de mes préférées. C’est une cuisine qui colle à la nature même du produit employé, les saveurs à peine dénaturées… et moi, j’adore!

J’aime bien proposer en entrée des petites choses à manger sans protocole, avec les doigts ou pas, avant de passer à table pour le plat principal. En général, je m’inspire des antipasti italiennes, variables à l’infini, me semble-t-il…

Une recette de base dans la famille des antipasti, est la recette des crostini aux foies de volailles! Je ne suis pas grande fan des abats généralement, je n’aime que les foies de volaille & le foie de veau bien préparés! of course!
Cette préparation de foies de volaille se sert idéalement, sur des tranches de baguette grillées – les crostini, mais je l’aime aussi tout simplement sur des tranches de pain, nature.

foies de veau crostini

préparation de foies de volaille pour crostini – 2 bols de taille moyenne

_ingrédients_
2 cuillères à soupe d’huile d’olive + 1 oignon + 350g de foies de volailles + 2 filets d’anchois à l’huile d’olive + 2 cuillères à café de câpres + sel & poivre + 1 trait de vinaigre balsamique

_préparation_
1 – faire revenir les oignons dans l’huile d’olive – lorsqu’ils sont translucides, ajouter les foies de volaille et laisser cuire 30 minutes – ajouter 100ml d’eau si la garniture s’assêche
2 – éteindre le feu – laisser refroidir
3 – verser les foies de volaille sur une planche & les hacher finement
4 – remettre sur le feu, ajouter les anchois écrasés et les câpres (égouttées) – ajouter 100ml d’eau + le vinaigre balsamique, remuer et laisser cuire jusqu’à ce que le mélange ait épaissi
5 – écraser à l’aide d’une fourchette – saler & poivrer à convenance
6 – laisser refroidir et servir avec de belles tranches de pain grillé (ou pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 comments

  1. […] paysages de toscane, je rêvais de David & de Michel-Ange, je rêvais de la cuisine toscane… crostini di fegatini di pollo, pane e pomodoro, ribollita, zucchine ripiene, peperonata, bistecca alla fiorentina, panforte di […]

  2. > eleonora, ça fait tellement rêver la toscane!> audrey, je pense que tu ne seras pas déçue!> patrick, bien vu, une erreur d'inattention ;)) merci, j'ai corrigé! le foie de lapin, jamais essayé mais, si j'ai l'occasion, why not! et puis tu as vu il y a des anchois dans la recette, alors… :)) bisous!

  3. merci, j’aime beaucoup çà, et je ne pense jamais à en faire, je trouve ta recette super bien (euh dans le corps de la recette, tu parles de foie de veau au lieu de volaille ;-))Tente aussi le foie de lapin à l’occasion, c’est fameux!

  4. j’ai très envie de réaliser ta préparation à base de foie de volailles … j’en prends note !

  5. Ouiiiiiiiiiiiiii et j’adore…trop de beaux souvenirs avec…

  6. > manue, j'espère que tu te régaleras en toscane et aura une petite pensée pour moi :))

  7. Ah la Toscane et les petits Crostini !!! Tu nous mets du soleil dans nos assiettes…..Nous les adorons et attendons cet été pour en déguster à nouveau….Manue

  8. > rosa, je ne peux te conseiller que de te lancer!!> eleonora, en plus je crois que c'est une recette vraiment toscane, non?> hélène, c'est vrai l'anchois et les câpres rehaussent les foies de volaille!

  9. Et en plus, ce n’est pas onéreux. Je suis une inconditionnelle des foies de volaille. J’aime beaucoup l’ajout d’anchois et de câpres.

  10. Etant de la Toscane, je peux te dire que c’est un délice divin..et j’ai le souvenir de mes tantes et ma grand-mère dans la préparation magique..Nous attendions juste qu’elles nous en donnent un….du bonheur

  11. Miam! Justement, ce soir, en feuilletant mes livres, je me suis dit qu’il faudrait que je fasse cette spécialité ;-P… Trop bon!Bises,Rosa