maffé boeuf

Honey-doudou a invité des amis à lui, l’autre jour pour le match de foot France/Irlande. Et quand Honeydoudou invite ses copains, il a toujours envie de leur faire plaisir en cuisinant un plat sénégalais – qui dit plat sénégalais, dit riz, qui dit riz, dit plat qui remporte tous les suffrages avec les copains ! Ce jour-là, ce fut un maffé de bœuf.

En plus, les enfants sont toujours contents lorsqu’ils nous entendent parler cuisine africaine, car ils savent que ça va être la fête ! Généralement les plats de la cuisine africaine prennent du temps à faire, ou à préparer. Je n’en fais pas tous les jours vous en conviendrez. C’est donc toujours à l’occasion d’une soirée entre amis ou d’une fête que j’en fais !
J’ai donc proposé à Honeydoudou de cuisiner ce plat que j’adore moi aussi, le maffé de boeuf ! La cuisine africaine est une cuisine qui se transmet oralement la preuve étant, le peu de livre de cuisine sur le sujet et c’est une cuisine de peu, une cuisine de base, dont la raison première est de nourrir. Il se trouve que la cuisine sénégalaise nourrit mais régale aussi. C’est une des meilleure cuisine que j’ai été amené à manger! Lors de notre voyage au Sénégal, il y a 4 ans, je me suis régalée, vraiment ! Et puis, cuisiner ce Maffé, m’a transporté à Dakar, le temps d’une journée oui, une journée! parce que le mafé c’est meilleur réchauffé dixit Honeydoudou. Je l’ai donc cuisiné le matin, et il ne nous restait plus qu’à le réchauffer pour le manger le soir.

maffé boeuf

Maffé Bœuf – Bœuf à la sauce arachide – pour au moins 10 personnes

_ingrédients_
• 2kg de boeuf (type gîte) + 200g de pâte d’arachide (Dakatine) + 70g de concentré de tomate + 1/4 de chou blanc + 1 poireau + 2 patates douces + 4 carottes + 4 navets + 1 tubercule de manioc + 1 morceau (250g) de potiron + 1 kub’or + huile d’arachide + sel + 20cl d’huile d’arachide
• pour le nokos : 2 oignons + 3 gousses d’ail + 3 piments séché + 3 kub’or + 20 grains de poivre noir

_préparation_
1 – couper la viande en morceaux de taille moyenne, les frotter avec un demi citron et une poignée de gros sel
2 – plonger les morceaux dans une bassine d’eau, frotter pour bien les rincer et les poser dans un plat – à l’aide d’un torchon propre, les éponger
3 – faire chauffer l’huile dans une grande cocotte ou marmite, lorsque l’huile est chaude, ajouter les morceaux de viande – les faire dorer 30 minutes
4 – nettoyer, éplucher et couper tous les légumes en morceaux de taille homogène, sauf le chou – réserver le vert du poireau pour le nokos
5 – lorsque le boeuf est doré, ajouter le concentré de tomate – remuer
6 – délayer avec un petit verre d’eau, saler et laisser cuire 2 minutes jusqu’à la reprise de l’ébullition
7 – ajouter ensuite 1 litre 1/2 d’eau – à la reprise de l’ébullition, ajouter la pâte d’arachide, cuillère par cuillère – il faut que chaque cuillerée soit dissoute avant d’ajouter la suivante
8 – baisser légèrement le feu et laisser cuire
9 – préparer le nokos, en mixant tous les ingrédients nécessaires: ail, oignon, piment séché, kub’or & poivre et le vert du poireau
10 – verser la purée obtenue (le nokos) dans la marmite (ou cocotte)
11 – ajouter le manioc, les carottes, les navets, le chou et le poireau et laisser cuire 45 minutes
12 – ajouter ensuite le potiron, les patates douces et le piment – laisser cuire encore 20 minutes
13 – gouter pour rectifier l’assaisonnement – ajouter un kub’or, si nécessaire
14 – servir avec du riz

_nota_
• pour un bon mafé sénégalais, il faut préparer du nokos. Le nokos, c’est une sorte de purée que l’on obtient en mixant ail, oignons, poivre , piment & kub’or (+ si on en a, du nététou). Cette purée épicée sert de condiment au plat.
• pour m’aider dans les proportions, j’ai pris comme référence la recette du livre La cuisine de ma mère de Youssou N’dour

maffé boeuf