Type and press Enter.

Spaghetti aglio, olio e peperoncino

spaghetti aglio olio peperonccino

Personnellement, j’adore les plats pimentés, mais les enfants moins à part peut-être Elie, le plus jeune qui développe de plus en plus un gout pour les plats très épicés – la moutarde, le poivre, il adore! Alors, je ne fais que très rarement ce plat de spaghetti à l’ail, piment et huile d’olive ou en italien dans le texte, spaghetti aglio, olio e peperoncino. Un plat de pauvre, un plat toscan, un plat gouteux, comme je les aime!La cuisine italienne, c’est une cuisine idéale pour le quotidien, à mon avis. Des recettes ultra-simples, des produits basiques mais de bonne qualité – c’est là le secret – et le tour est joué. Lorsque j’ai moins d’une 1/2 heure pour préparer le repas, je choisis souvent l’option pâtes. Dans le cas de mes spaghetti aglio, olio e peperoncino, il suffit d’avoir 3 gousses d’ail, 2 piments, de l’huile d’olive et des spaghettis, plus simple, il n’y a pas! et plus économique non plus !

spaghetti aglio olio peperonccino

spaghetti aglio, olio e peperoncino – spaghetti à l’ail, au piment et à huile d’olive  – pour 6 personnes

_ingrédients_
• 500g de spaghetti + 3 gousses d’ail + 5 cuillères d’huiles d’olive + 2 petits piments rouge séchés (ou frais) + sel •

_préparation_
1 – faire chauffer l’huile d’olive et les gousses d’ail écrasées dans une sauteuse à feu doux
2 – lorsque l’ail commence à dorer, ajouter le piment haché et éteindre le feu
3 – faire cuire les pâtes dans une eau bouillante salée selon les instructions de temps du fabriquant (cuisson al dente)
4 – remettre la sauteuse sur le feu et ajouter les pâtes égouttées
5 – faire chauffer à feu très fort pendant 2 minutes, remuer la sauteuse régulièrement
6 – servir immédiatement avec du parmesan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 comments

  1. […] rendez-vous de tous les bordelais), un diner improvisé… Comme souvent dans ces cas là, ce sera spaghettis aglio, olio, peperoncino et salade. Mais pour le dessert, rien de prêt, rien dans les placards… ah si, un citron & […]

  2. J’ai testé ta recette en remplaçant le piment que je n’avais pas par du paprika, et en utilisant de la mimolette à la place du parmesan. C’était très bon. Je la referai sans hésiter, mais avec du parmesan la prochaine fois…

    1. ah oui, le parmesan est difficilement remplaçable ! :)

  3. Que conseilleriez vous comme vin pour accompagner ces delicieuses pates? Personnellement je n’y connais rien en vin italien.

    merci
    k

    1. Un chianti devrait aller. Je n’y connais pas non plus grand chose, en vin… à vrai dire… ;-)

  4. La simplicité, c'est finalement ce qu'il y a de plus difficile. ;)

  5. tout ce que j'aime! les pates cest vrai que cest l'aliment idéal pour une cuisine rapide et délicieuse à coup sur! surtout qu'elles s'accommodent avec tout… bref magique!

  6. Pas de parmesan pour nous, mais un peu de persil et d'anchois en plus, c'est la recette de pâtes qui revient le plus souvent à la maison!

  7. cette recette,c'est toute une histoire dans ma famille,celle des spaghetti à pas d'heure cuisinés par ma nonna …des spaghetti aglio, olio e peperoncino au goûter après une journée en mer,des spaghetti aglio, olio, peperoncino d'1h du mat comme un digestif après un dîner qui s'éternise …

  8. Han, mais tu n'aurais pas mangé à l'Elios toi récemment… par hasard ;-)

  9. Oh mon Dieu! Voici bien ma recette de pâtes favorite! C'est tout bête, mais qu'est ce que c'est bon…

  10. C'est le plat préféré de MonChéri quand on arrive en Toscane !!!manue

  11. tout simple mais que c'est bon avec de bons produits !

  12. J'adore ce plat simple et plein de goût. J'ai pris gout aux plats pimentés depuis mes séjours au Sénégal. Bonne soirée.

  13. J'adore ça aussi !

  14. J'aime bien quand tu dis un plat de pauvre, ça me rappelle ma grand-mère (sicilienne pied noir – tunisienne) qui en faisait toujours plus et qui appelait ça "la part du pauvre" au cas où un "malheureux" débarqué.Bref je suis toujours preneuse pour un plat de pâtes