Type and press Enter.

Broderies Haute Couture par Didier Ludot | les coulisses de l’exposition

exposition didier ludot

Vous vous souvenez peut-être, l’année dernière et les années d’avant, j’ai participé à Conforexpo avec les copines blogueuses culinaires en animant plusieurs ateliers cuisine. C’était dans le cadre du Salon Passions Créatives. Et bien, cette année, je participe de nouveau à Conforexpo, mais cette fois-ci, dans l’ombre : j’ai en effet accepté une mission de community manager et assistante relations presse pour Conforexpo et le Salon qui suivra : Vinitech/Sifel.

Les coulisses de l’exposition Broderie Haute Couture par Didier Ludot

Hier, au programme de ma journée de travail, il y avait la visite de presse de l’exposition Broderie Haute Couture par Didier Ludot. Et là, franchement, ce n’est plus du travail, mais du plaisir ! J’ai donc pu, comme les journalistes présents, profiter de ce moment unique – en coulisse, la veille de l’exposition. J’ai toujours été très admirative du travail de tailleurs, modeuses, brodeuses, toutes ces petites mains qui permettent à un vêtement de prendre forme à sa sortie de l’imagination du créateur… Et je le suis encore plus après cette visite.

J’adore les histoire des coulisses. Le montage d’une exposition, c’est la partie que personne ne voit, pourtant sans elle, pas d’exposition. Lors du montage, il a fallu retailler des bustes pour que les robes s’ajustent parfaitement, et pour une robe Christian Dior (1959) à la taille si fine – silhouette New Look, emblématique du couturier, il a même fallu, acheter un buste de garçonnet, lui creuser des hanches et lui mettre des seins pour pouvoir y installer la robe. Imaginez la silhouette de la cliente pour qui Christian Dior a cousu cette robe.

Ce qui était surtout passionnant, c’est écouter Didier Ludot raconter les robes, les clientes – prestigieuses, souvent – les anecdotes liées à chacune de ces robes. Didier Ludot, c’est un collectionneur. C’est aussi un passionné de robes haute couture, un passionné de l’élégance, des femmes élégantes. Il raconte facilement ses souvenirs d’enfant, dans une maison remplie de parures et de robes de soirées. Il garde de son enfance, le gout et le souvenir de sa mère, très élégante, qui se faisait refaire les modèles haute couture des collections parisiennes par une couturière, dont les robes et ensembles remplissaient les placards. A cette époque, les manteaux pouvaient se donner, mais pas les robes : elle se conservaient – faites sur mesures, elles étaient uniques.

Les robes qui sont exposées sont toutes brodées, car Didier Ludot a tenu à mettre en avant le savoir-faire des maisons de broderie en mettant à l’honneur la Maison Vermont. Vous pourrez voir dans l’exposition une mise en lumière du travail des ateliers de la Maison Vermont, avec des pièces de broderies uniques et rares. Mais, avant leur mise en scène et en lumière par Cédric Martineaud, je vous emmène avec moi faire un tour en coulisse et admirer ces fameuses robes.

Effectivement, en regardant de plus près ces pièces uniques, j’ai compris ce que Haute Couture voulait dire, et j’ai ressenti un instant le vertige que peut ressentir une femme qui porte ce genre de vêtements… Magique !

_nota_
Conforexpo est ouvert de 10h à 19h (nocturne le vendredi 12 novembre)
• merci à Thomas Raffoux de m’avoir permis d’utiliser ses photos (toutes les photos de ce billets sont ©Thomas Raffoux – CEB2010)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 comments

  1. vraiment tres belle robe

  2. […] publiais ce matin  les coulisses de l’exposition : “Broderie Haute Couture par Didier Ludot”. Ce soir, je vous y emmène ! ©Thomas Raffoux – […]

  3. Un travail exceptionnel !
    Merci d’avoir posté ce billet à propos de ce travail de Haute Couture.
    Depuis 2 jours, je trace, je coupe, je couds, (parfois découds !) une petite robe à mi-chemin entre Courrèges et…Dior (Jackie Kenedy), ton billet me donne une raison de plus de ne pas manquer The Salon des Passions Créatives.
    Merci également d’avoir mis en lumière grâce à ce billet, toutes ces personnes qui travaillent dans l’ombre (et qui ne sont quasi jamais sur les stands) afin de nous permettre de voir, d’apprécier toutes ces si belles choses.
    Bon grand week end… ou bon jeudi…
    loo

  4. […] This post was mentioned on Twitter by auntie jo, auntie jo. auntie jo said: [auntie jo funny little kitchen] Broderies Haute Couture par Didier Ludot • [agenda] Conforexpo / Bordeaux • http://bit.ly/d9et7f […]