Si vous regardez l’agence n°1 des femmes detectives sur Arte, vous savez que pour dire Bonjour à une femme en Setswana, on dit Dumêla mma ! C’est Karine, ma soeur qui m’avait fait découvrir les aventures de Mma Ramotswe et les livres d’Alexander McCall Smith. Elle était fan, je le suis devenue, mon père et ma mère aussi.

Mma Ramotswe The n° 1. Ladie’s detective Agency

Precious Ramotswe résout des enquêtes policières sans armes, mais avec du bon sens et une belle âme. Elle aime le potiron et le roïbos. Elle qui se dit “de constitution traditionnelle” (entendre par là une bonne taille 48 au moins), qui aime les gens, son pays le Botswana et qui aime l’Afrique.

Depuis le 5 aout, la série est diffusé sur Arte. Et vous ne serez pas étonnés si je vous dit que j’adore la série (mis à part le doublage avec un pseudo accent africain). C’est la chanteuse Jill Scott qui joue le rôle de Mma Ramotswe. Elle y est sublime et j’y retrouve l’Afrique, ses paysages, sa générosité, son humour, sa débrouillardise, son bon sens… tout ce que j’aime ! Les personnages secondaires sont tout aussi attachants, les problèmes de société y sont évoqués (sida, criminalité, etc…), le tout montre une Afrique actuelle – ou du moins, un pays, le Botswana – dans toute sa modernité, mais restant attachée à ses valeurs.

Bref, vous l’aurez compris, j’adore ! Peut-être tout simplement parce que je me retrouve beaucoup dans ce personnage sensible, humaniste, nappy & feministe. Il ne me reste plus qu’à trouver quelqu’un qui puisse me coudre les mêmes robes que celles de Mma Ramotswe !

Mma Ramotswe | The n° 1. Ladie's detective Agency

Elle aimait son pays, le Botswana, qui était une terre de paix, et elle aimait l’Afrique pour toutes ses vicissitudes. (…). Mma Ramotswe ne voulait pas que l’Afrique change. Elle ne voulait pas voir son peuple devenir comme les autres, sans âme, égoïste, oublieux de ce que signifiait être africain ou, pis encore, honteux de l’Afrique. Elle-même ne serait jamais rien d’autre qu’Africaine.

_nota_
• réalisés par Anthony Minghella, Charles Sturridge et Tim Fywell, les sept épisodes ont été tournés au Botswana et sont produits par HBO et la BBC.
• à lire, l’article de Télérama : Mma Ramotswe, agent très spéciale au Botswana