Les souvenirs que j’ai des nuits de Halloween sont immanquablement liés à Kribi. Kribi où je suis née, ou j’ai grandi. Kribi ou tout était permis quand nous étions enfants, Kribi ou les souvenirs heureux de l’enfance.

Avec une mère américaine, forcément, nous fêtions Halloween. Tout y était : les déguisements, les bonbons, le sac à bonbon, les rassemblements d’enfants qui allaient frapper de porte en porte, chez les amis complices des parents.
Je ne me souviens plus trop bien de tous les Halloween que j’ai pu fêter à Kribi, mais il y en a un dont le souvenir est assez intact. Du moins le souvenir de mon déguisement.
Ma mère m’avait cousu la robe de la méchante reine dans Blanche Neige. Tous les détails y étaient. Le col haut, le manteau noir, la robe violette, la ceinture et le médaillon. Je crois même que j’avais le petit coffre à bijoux. J’adorais ce costume, et c’est bien plus tard seulement que j’ai réalisé tout le travail et l’amour de ma mère qu’il y avait dans ce déguisement.

En France, la soirée d’Halloween s’est transformée en soirée au coin de la cheminée, à faire griller des chamallows et à regarder un film qui fait peur. Les petits-enfants font pareil. En général, pour Halloween, ils sont chez mes parents. Ils se déguisent plus ou moins, vont chez LA voisine chercher des bonbons, font cuire des chamallows dans la cheminée, et regardent un film… rien de bien magique, mais c’est toujours ça, et ils y tiennent.

Cette année, les enfants sont à la maison, et mon frère, ma soeur, ma belle-soeur, mes nièces viennent diner… Il est 9h00 du matin, et Adam et Elie sont déjà déguisés. Adam en cow-boy et Elie en Batman. Elie m’a demandé plusieurs fois déjà si ce soir on pouvait aller dans un cimetière pour voir les gens sortir de leur tombe. J’ai dit non pour le cimetière, mais j’ai promis des biscuits de citrouille et de fantômes décorés.

Pour la première fois, ils iront faire le tour de l’immeuble (accompagnés des grandes) et ça “c’est trop bien, Maman !” Mais surtout, ce soir, nous passerons un moment en famille et nous aurons une pensée pour Karine à Madagascar, et j’imagine qu’elle fêtera elle aussi Halloween.

Et avec mon frère, nous aurons une pensée pour les nuits d’Halloween de notre enfance et leur magie. Avec un léger regret pour ma part : que mes enfants ne connaitront jamais cette enfance si particulière et si unique que nous avons connu.

adam deguisement spiderman

Happy Halloween !