Type and press Enter.

Un dîner au Saint-James autour des couleurs des vins de Bordeaux | Bordeaux supérieur

restaurant saint james bouliac

Michel Portos, le chef du restaurant Saint-James à Bouliac a été élu cuisinier de l’année Gault&Millau.
C’est  l’occasion parfaite pour vous raconter plus en détails le dîner de la soirée au Saint-James, il y a quelques mois, lors du voyage de presse organisé par le  syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur. Ce soir là, Michel Portos nous a parlé de son parcours, de son livre Le Saint-James en 65 recettes, de sa manière de voir la cuisine, et nous étions toutes sous le charme.

Un dîner aux couleurs des vins de Bordeaux

Thématique oblige, Michel Portos nous avait préparé un dîner autour des couleurs des vins de Bordeaux (Crémant, Rosé, Blanc, Rouge et Clairet). Et ce fut un dîner extra-ordinaire. Une explosion de saveurs, de gout et de maitrise. Et de l’originalité ! Les associations de saveurs incroyables. Un dîner tout en harmonies visuelles et gustatives. Extra-ordinaire. Bref, vous l’avez compris, j’ai adoré !

Pour commencer un Crémant de Bordeaux Brut Luccios (je suis depuis, devenue une fan de ce Crémant) pour les amuses-bouches – colorés, graphiques et cubiques. Pris sur la terrasse du St-James avec cette lumière extra-ordinaire au moment où le soleil se couche, c’était sublime.

Ensuite, un Bordeaux Rosé 2010 Château La Croix de Queynac pour accompagner les mises en bouche : une variation autour du chou-fleur (mousse de choux-fleurs, mousseline de choux-fleurs, sommités de choux-fleurs) et des écrevisses d’Aquitaine avec une vinaigrette à la citronnelle. Puis des ravioles mangues/King crabe, avocat-kiwi, lassi à la cardamome blanche et feuilles de roquette.

restaurant saint james bouliac

 

C’est avec un Bordeaux Blanc 2010 Château Lamothe de Haux que nous sont servis : le foie gras de canard, poêlé et accompagné de petits pois, morilles et radis, avec une vinaigrette au safran et le bar laqué aux oursins et aux asperges vertes, pommes vitelotes et laitue de la mer accompagnés d’une huile au wasabi.

Le boeuf Bazas, façon retour d’Italie (et pizza déstructurée), câpres, artichauts, tomates et parmesan est accompagné de Bordeaux Rouge 2008 Château Sainte Barbe.

Vient le Bordeaux Clairet 2010 Château Majoureau pour le trou normand doux-amer : sorbet campari, mousse de Schweppes “hey, what did you expect ?”, marmelade de pamplemousse, chutney de tomates. Parfait pour passer au dessert : fraises, sorbet de menthe et meringue aux olives noires avec un filet d’huile d’olive à verser juste avant de manger. Etonnant mais parfait.

Je ne pourrais pas vous dire quel plat j’ai préféré, je les ai tous aimé. Je suis sortie du Saint-James avec des étoiles dans les yeux, et je vous avoue que je rêve d’y retourner avec Honeydoudou un soir de printemps, à l’heure où le soleil se couche.

Côté vins, j’ai eu un coup de coeur ce soir là pour le Bordeaux Rosé 2010 Château La Croix de Queynac et le Bordeaux Blanc 2010 Château Lamothe de Haux et je suis depuis, devenue une fan du Crémant de Bordeaux Brut Luccios.

_nota_
• pour tout savoir des vins bus ce soir là et où les acheter : Planète Bordeaux

Restaurant Le Saint-James
3 place Camille Hostein
33270 Bouliac

tél. : 05 57 97 06 00

_merci_

• à Michel Portos pour le temps passé avec nous, sa belle humeur et sa gentillesse
• au syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur pour cette escapade au cœur des Bordeaux et Bordeaux Supérieur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 comments

  1. […] une adresse renommée. Une étoile pour une cuisine inventive, instinctive et ludique. Succéder à Michel Portos et essayer de s’approprier les cuisines du Saint-James, tout en posant sa propre signature, […]

  2. […] animé un atelier de cuisine à la Foire de Paris, dîné dans des restaurants étoilés (Le St-James, La Grand’Vigne, La Cape), rencontré IRL Philippe Echebest et Annabel Langbein, voyagé, […]

  3. […] c’est comme pour le St-James, je vais espérer que Honeydoudou comprenne le message […]

  4. Jamais je n’irai, mais ça m’a fait rêver. Merci

    1. J’y retournerais pour une occasion exceptionnelle. C’est vraiment magique… le genre de lieu et de moment dont tu te rappelles longtemps…

  5. Les plats ont l’air particulièrement savoureux… je ne vais pas souvent (voire presque jamais) dans de vrais grands restos, car ce qui me fait peur (en plus du prix et du fait que je ne vais pas forcément trouver des plats sans viande !) c’est le côté guindé-chic. Mais cette table semble très chaleureuse, un bon point !

    1. Je pense que justement dans ce genre de restaurants, il est plus facile de demander des plats adaptés… (peut-être en le précisant lors de la réservation) :)

  6. […] Souvenirs d'un dîner au Saint-James – association couleurs, saveurs et vins – par lecoindejoe… […]