Type and press Enter.

Restaurant la Grand’Vigne | Sources de Caudalie

turbot sauvage ris de veau braise restaurant sources de caudalie

La semaine dernière, c’était déjà un peu Noël avec une invitation à dîner à La Grand’Vigne, le restaurant gastronomique des Sources de Caudalie. Un dîner convivial avec Bergeou, Anne, Audrey et Jérôme Tourbier, le propriétaire des lieux.

À l’occasion de ce diner, nous avons découvert les nouveaux plats de la carte et échangé avec Jérôme au sujet des blogs, du web, des réseaux sociaux en particulier, mais aussi de l’histoire des Sources de Caudalie et des Etangs de Corot. Ces derniers sont les complexes “hôtels / bien-être” girondin et parisien de Alice et Jérôme Tourbier, véritables artisans d’un certain art de vivre, authentique, décomplexé, généreux et urbain. Entre la cuisine de Nicolas Masse, la gentillesse de Jérôme Tourbier : le dîner était parfait.

Restaurant la Grand’Vigne – Sources de Caudalie

J’avais déjà eu la chance de goûter à la cuisine de Nicolas Masse, notamment lors de la sortie de son livre Retour aux sources, sous forme de déjeuner-cocktail. Lors de ce dîner plutôt intimiste et chaleureux, je l’ai apprécié à sa juste valeur, un vrai moment de plaisir et bonheur gustatif.

La cuisine de Nicolas Masse met le produit à l’honneur, allie terre et mer et joue avec les texture de très jolie manière. En tout cas, je suis assez fan. J’ai franchement craqué sur le carpaccio de bœuf de Bazas et grains de caviar primeur, toasts aux œufs de cailles mi-cuit – un classique de la carte, sur le ris de veau braisé, émulsion de feuilles de blettes et truffes, mais aussi sur le turbot sauvage rôti, spaghetti de carotte, giroles et tempura de citron, sur la langoustine royale et sa gelée de raisin et suprême d’agrume – une nouveauté sur la carte.

D’origine cherbourgeoise, Nicolas Masse a fait ses études et a connu ses premières expériences professionnelles en Normandie. Son parcours, avec des passages au sein d’établissements prestigieux comme le Landmark à Londres, la Villa Belrose dans le Var, lui a permis de développer un style bien à lui. Pendant sept ans, il est aux commandes du Rosewood, le restaurant du Grand Hôtel de Saint-Jean-de-Luz où son travail sera récompensé par une étoile en 2007. Depuis 2009, Nicolas Masse exerce son talent au restaurant La Grand’Vigne des Sources de Caudalie à Martillac. Passionné par les produits, il s’appuie sur la richesse culinaire de la région et prépare des plats mêlant les produits de la terre et de la mer avec brio. Il a été récompensé pour son travail par une étoile au guide Michelin en 2010.

Nous avons dégusté ce soir là du vin blanc Chateau Smith Haut-Laffite 2008 et vin rouge Chateau Smith Haut-Laffite 2006. C’était parfait.

pain boudin noir mise en bouche restaurant sources caudalie

carpaccio noix st-jacques raviole betterave restaurant sources de caudalie

carpaccio boeuf bazas tartare recomposé restaurant sources de caudalie

langoustine royale gelée raisin supreme d'agrume restaurant sources de caudalie

plateau de fromage restaurant sources de caudalie

J’ai beaucoup aimé les pains maison, au maïs, au boudin noir, le plateau de fromage, j’avais envie de tout goûter et au dessert, j’ai a-do-ré l’alliance de figue et thé matcha, et transparence de sucre… un délice absolu ! Et visuellement, c’est parfait, il y a de la couleur, de la gaité dans chaque plat qui arrive.

dessert figue thé matcha restaurant caudalie

(le dessert au figue était exceptionnel, mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser que ce n’était pas trop la saison :p)
(j’adore la photo que j’ai faite du dessert – et puis vert et rouge, ce sont aussi les couleurs de Noël, n’est ce pas ? ;-))

mignardises café restaurant sources caudalies

Restaurant La Grand’Vigne
Sources de Caudalie
Chemin de Smith Haut Lafitte
33650 Martillac

_merci_
• à Alice et Jérôme Tourbier pour cette chaleureuse invitation et à tout le personnel du restaurant Grand’Vigne pour leur accueil et leurs histoires de rice-cooker et autres anecdotes ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 comments

  1. […] atelier de cuisine à la Foire de Paris, dîné dans des restaurants étoilés (Le St-James, La Grand’Vigne, La Cape), rencontré IRL Philippe Echebest et Annabel Langbein, voyagé, découvert les fromages […]

  2. J’ai adoré ce dîner moi aussi , super moment à partager, et des plats plus que délicieux !!

    1. C’était chouette, chouette, chouette !

  3. Je n’habite pas très loin de Martillac, mais je n’y suis jamais allée… Ton billet me donne envie de découvrir cette table. ;)

    1. Il ne faut plus hésiter, Isabelle ;)