Vous connaissez surement la série anglaise Dontown Abbey ? Moi j’adore ! C’est mon ami Mister P. qui m’en a parlé la première fois. “Tu vas a-do-rer”, m’avait-il dit. Il avait raison, il me connait bien. Je suis tombée sous le charme de cette famille d’aristocrates anglais et de leur domestiques.

Le pitch : les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une position délicate, les trois descendantes ne pouvant prétendre au titre de Lord Grantham. Or, le titre, le domaine et la fortune de la famille sont indissociables. Matthew Crawley, nouveau successeur et lointain cousin, arrive à Downton Abbey.

Downton Abbey

Il ne m’en fallait pas beaucoup pour devenir complètement fan et complètement accro. Je suis une fervente lectrice de littérature anglaise et une fan de de Jane Austen. Fan aussi des séries et des films de la bbc… et de l’humour et du flegme british. Bref, tout pour aimer et devenir addict de cette série.
Je me suis donc offert les coffrets de dvd, série 1 et série 2.
Et j’y ai passé mes nuits. Je ne vous raconte pas les cernes, le lendemain au travail. Les envies de finir vite la journée pour rentrer, vite faire à manger, vite diner, vite coucher les enfants, et vite bosser un peu, et vite se mettre au lit, sous la couette et partir dans le Yorkshire du début du siècle…  7 + 8 heures de folie Downton. Avoir hâte de terminer l’épisode pour voir le prochain, et au fur et à mesure, avoir envie que le temps ralentissent pour ne pas les terminer. Addict. Oui. J’avoue.

Ce que j’aime dans cette série, outre l’ambiance saga, c’est la façon dont les 2 mondes (aristocratie/domestiques) se croisent, se lient, s’entremêlent tout à la fois. Chacun tient son rang, son titre ou sa fonction. Chacun est à sa place, mais les liens d’estime, d’amitié et d’amour ont aussi leur place et peuvent parfois déborder du cadre. Comment la société anglaise à l’aube du 20ème siècle est montrée et auscultée avec soin et minutie, et ce sentiment permanent d’avoir l’impression d’assister à la fin d’une ère. Un monde est en train de s’écrouler, les moeurs évoluent, les mentalités changent, les suffragettes se font entendre…
Et puis, j’aime aussi les décors et les costumes, très réalistes, dans les moindres détails, la beauté du domaine, les couleurs et la façon dont la série est filmée. Et la musique…

downton abbey

 

Je deteste O’Brien et je trouve Thomas trop sombre… Bates m’énerve à ne jamais rien dire, Daisy m’émeut, Ms Hughes et Anna sont mes préférées. J’aime Violet Crawley, la comtesse et ses remarques cinglantes et drôlissimes : “One way or another, everyone goes down the aisle with half the story hidden” ou “Don’t be defeatist, dear. It’s very middle class” et encore. “What is a weekend ?”.

J’aime aussi Sybil, la petite dernière passionnée et engagée. Lady Mary m’agace et je ne comprend pas pourquoi Mathew n’est pas amoureux de Sybil… Dans le chateau, dans les dîners, dans les cuisines, dans les tranchées, j’y suis ! Je vis et vibre avec eux.

(on me dit dans l’oreillette que la saison 3 verra Shirley MacLaine débarquer à Downton ! Chouette, vivement cet automne !)
(j’attends l’épisode special Christmas avec impatience, 2 heures de bonheur m’attendent… ^_^) ( <3 <3 <3)
(je ne le précise pas, mais bien évidemment, il faut voir la série en V.O pour apprécier les accents et le vocabulaire des uns et des autres)

downton abbey

downton abbey carson et bates

downton abbey anna

downton abbey violet crawley