Type and press Enter.

Nature et potager en ville

Nature et potager en ville, je me lance ! Il n’y a pas très longtemps, à l’occasion d’un documentaire sur les agriculteurs urbains, je vous parlais de mon intérêt pour les potagers urbains. J’ai toujours aimé les traces de campagne en ville, les jardins partagés, les jardins ouvriers. On y retrouve la dimension originelle et humaine qui fait la vie et qui parfois, peut manquer à la vie urbaine.

Plus jeune, j’avais créé un potager chez mes parents. Un projet comme un autre, qui m’avait apporté beaucoup. Mais c’était la campagne, une terre fertile, de la place, plutôt facile. J’essaie, chaque année, d’avoir quelques plantes sur mon balcon. Basilic, ciboulette, menthe. Du classique. Elles meurent avec l’hiver, je les rachète et les replante chaque printemps.Mais, je n’ai jamais tenté plus, en ville, en appartement. Et puis, l’envie d’en avoir un peu plus, d’avoir un vrai potager urbain sur mon petit balcon bordelais était de plus en plus présente. J’ai donc commencé à en parler autour de moi, à demander où je pouvais trouver ces contenants souples, comme je pouvais voir sur des images de New-York ou Montréal, pour équiper mon balcon.

Nature et potager en ville

En m’entendant parler de potagers urbains, ma copine Cécile me dit “Mais tu sais, c’est exactement ce que fait Marie-Do ! Tu te souviens de Marie-Do ?”. Marie-Do est une ancienne collègue d’arc en rêve. Je savais qu’elle avait changé de voie et développait une activité en rapport avec les jardins et les potagers, j’avais cru comprendre qu’elle vendait des plantes. Oui, aussi. Oui, mais pas que…

Alors, j’ai appelé Marie-Do et je suis allée la voir sur le marché. J’ai trouvé son concept de nature et potager en ville super ! Pile ce que je recherchais pour mon petit balcon. Marie-Do est une passionnée de nature, et qui est passionnante à écouter raconter les plantes, leur saisonnalité, leur entretien. Après lui avoir expliqué mon envie de démarrer un vrai mini-potager urbain, je lui ai dit l’exposition du balcon, la durée d’ensoleillement quotidien, et elle m’a fait une proposition de composition.

# un mélange de plantes potagères, aromatiques et mellifères, des arbustes à fruits, des grimpantes parfumées ou comestibles, sélectionnées essentiellement parmi des variétés vivaces et rustiques, produites localement auprès d’horticulteurs/pépiniéristes bio ou en agriculture raisonnée, et associés de façon bénéfique pour une croissance optimale, avec l’idée de privilégier des plantes économes en eau et de faire découvrir des variétés anciennes, peu répandues ou originales.

Depuis, j’ai planté du basilic, de la coriandre, de la menthe et j’ai acheté 2 mini-potagers. Le premier contient du gaura rose, du shiso rouge, un fraisier remontant, de la mélisse citronnée et de la verveine citronnée. Le deuxième, du thym citronné, de l’origan doré, de la sauge nemerosa et de la sauge médicinale, et de la sariette. J’ai déjà prévu d’en acheter un troisième, avec why not, un framboisier, des salades et des tomates. Mais mon exposition nord-ouest ne permet pas tous mes désirs. En attendant, je bichonne mon petit jardin urbain.
Pour m’en occuper, un petit sac de terreau, des coques de fève de cacao pour le paillage, un ciseau, un vieux couteau, une vieille fourchette et une vieille grande cuillère font l’affaire. Le tout rangé dans un panier dans mon cellier. Honeydoudou n’a pas de raison de râler sur ma nouvelle lubie, elle ne prend même pas de place, et vous imaginez le plaisir d’aller cueillir la verveine pour la tisane du soir … . J’adore !
Et si jamais les aventures de mon mini-potager vous intéressent, j’en parle très régulièrement sur mes comptes Instagram et Twitter.

Je vous laisse faire un tour sur le site de Marie-Do Nature et Potager en ville. Vous y trouverez toutes les informations utiles sur son activité. Et si vous êtes bordelais, vous pouvez trouver son joli stand de mini-potagers, les mercredi et dimanche matin sur le marché des Capucins, le jeudi matin, sur le marché bio des Chartrons et le samedi matin, sur le marché de St-Genes/Talence. Et si vous la voyez, n’oubliez pas de lui faire un petit coucou de ma part !

potager urbain nature et potager en villemini-potager balcon bordeauxpotager urbainmini potager balcon villestand potager urbain bordeauxstand marché nature potager en villepotager nature en ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 comments

  1. Très mignon votre petit potager urbain :) !

  2. Les potagers en ville sont d’excellentes initiatives citoyennes qui permettent de mieux manger et également de réduire la pollution et le stockage de la chaleur en ville. Quel bonheur de voir ce genre de jardin !