Type and press Enter.

un déjeuner chez Ottolenghi | Londres

restaurant londres ottolenghi

Lorsque le week-end à Londres a pris corps, les seules adresses que je voulais vraiment découvrir, c’était Ottolenghi et le Fifteen de Jamie Oliver. Ça tombait bien, pour Cathy et Requia aussi, c’était une évidence. C’est aussi ça le plaisir de partir avec des copines blogueuses food, on a un peu les mêmes centres d’intérêt. Nous voilà donc parties pour Nothing Hill, armées de patience et des étoiles plein les yeux.

Ottolenghi, c’est Requia qui m’avait donné envie de le découvrir, il y a quelques années. Du coup, j’avais acheté son premier livre, et très récemment le très beau Jerusalem, feuilleté cet été chez Cathy. Une cuisine simple, savoureuse, qui associe épices méditerranéennes et influences du moyen-orient, mais pas que… asiatique également. Bref, pile poil la cuisine que j’aime. Métisse.

En entrant dans la boutique, minuscule, c’est la beauté des buffets qui m’a saisi. Chez Ottolenghi, on a envie de tout gouter. Toutes les salades, tous les gâteaux. C’est trop beau et ça a l’air trop bon. Est-ce qu’on veut bien patienter 1/2 heure pour déjeuner sur place. Mais oui, of course ! On est venues jusque là, on va attendre. Et pendant que nous faisons la queue, je regarde le ballet des serveurs et serveuses apporter plateaux de desserts ou salades. C’est magnifique ! La boutique est toute petite, beaucoup de gens viennent pour le traiteur ou l’épicerie. Nous on attend d’avoir nos 3 places à la (seule) table. Une table blanc immaculée. 10 places. C’est tout. Des chaises blanches. Les touches de couleurs sont le bouquet de fleurs sur la table et les assiettes, colorées et le contenu de l’assiette, coloré aussi.

Le menu va de 11,00 à 16,20 £ (ça fait 13 à 20 euros à peu près, à la louche). On choisit une sélection de salade (3 ou 4) ou bien 2 ou 3 salades plus un accompagnement principal. Même si on avait pas autant faim, on s’est fait plaisir en prenant 3 salades et un accompagnement principal. A nous trois, on avait un bel éventail de la carte. Ainsi, on a gouté un peu de tout. Franchement, tout était très très bon. Mention plus plus pour ma salade de courges grillées, mais et graines de courges, feta, coriandre et menthe, les aubergines rôties, yaourt, safran, grenades et herbes pris par Cathy, et le riz basmati au raisins, noix, citron, oignon frais et herbes fraiches de Requia, ma tarte au citron et le cheesecake noix de macadamia vanille choisi par Cathy.

J’aurais aimé gouter une des meringues qui me faisait très envie, mais j’ai été raisonnable et ai préféré acheter du za’atar, dukkah, sumac et du sel au citron et à la myrhe histoire de refaire les recettes de Yotam Ottolenghi à la maison. Je n’ai plus d’excuses, j’ai ses livres et les recettes.

restaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghirestaurant londres ottolenghi

Ottolenghi
Nothing Hill
63 Ledbury Road
London W11 2AD_horaires_
du lundi au vendredi : 8h00 – 20h00
samedi : 8h00 – 19h00
dimanche : 8h30 – 18h00
www.ottolenghi.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 comments

  1. […] Rita, qui m’a donné très envie de cuisine libanaise, mais aussi de Yotam Ottolenghi. Depuis le déjeuner à Londres avec Cathy et Requia, je veux retrouver ces saveurs. Du coup, l’autre jour, j’ai […]

  2. […] trop de temps sur Candy Crush, découvert une brosse magique, reçu un nouveau four. J’ai déjeuné chez Ottolenghi à Nothing Hill, et diné chez Xiradakis avec un menu très particulier. J’ai participé à un atelier Maggi, […]

  3. […] il est devenu un de mes livres de cuisine préféré. Et cerise sur le gâteau, en septembre, je déjeunais dans leur restaurant de Nothing Hill, ce fut un vrai coup de coeur pour leur cuisine aux influences orientales et méditerranéennes. […]

  4. Et dire que je n’y suis pas encore allée. Tu le crois ça?

    1. et bien il faut vite y remedier :)

  5. j’adore y faire un stop quand je vais à Londres. c’est un tel bonheur. Il n’y a pas vraiment d’équivalent à Paris. As-tu testé le recipease de Jamie Oliver ? c’est une boutique mais tu peux aussi y manger.

    1. oui, oui nous sommes allées au recipease de JO. un lieu de perdition pour la carte bleue :)

  6. Bonjour ! Un repas chez Yottam Ottolenghi, quelle chance !! J’aime énormément sa cuisine, mais à travers ses livres seulement… je t’envie ! Jerusalem est un de mes cookbooks favoris. Merci pour cet article.
    Sylvie

    1. oh oui, j’adore ce livre moi aussi !