extracteur de jus omega

Il y a 2 mois, j’ai craqué sur un extracteur de jus.

Je ne remercie pas Cathy et Estérelle qui à longueur de posts me donnaient envie de boire des jus de fruits faits maison, aux combinaisons infinies et aux gouts variés.

Au mois de mars dernier, j’ai refait ma détox. De nouveau, j’ai pu apprécier tous les bienfaits santé observés lors de ce mois de détox l’année dernière, ce qui m’a encore plus donné envie de m’intéresser à cette cuisine #healthy et #veggie, une nouvelle façon de cuisiner et d’apprécier les bienfaits des aliments, notamment des jus de fruits frais.
J’adore les jus de fruits maison, d’ailleurs je vous fais part de mes recettes de jus sur ce blog de temps en temps. Pour cela j’utilisais ma centrifugeuse Philips, mais à force d’entendre parler d’extracteur de jus sur les réseaux sociaux, j’ai fini par décider d’en acheter un.

Comme la centrifugeuse, l’extracteur de jus permet d’obtenir du jus en laissant la pulpe de côté. La centrifugeuse sépare le jus de la pulpe des fruits utilise la force centrifuge à grande vitesse, ce qui chauffe les aliments et altère donc vitamines et nutriment. L’extracteur de jus, lui, écrase les aliments à l’aide d’une vis sans fin qui tourne très lentement, permettant ainsi la préservation des aliments. Pour vous donner un exemple parlant, l’extracteur de jus tourne entre 40 et 120 tours minute selon les modèles, la centrifugeuse, entre 2000 et 10 000 tours minutes selon les modèles.
Quant au blender, il mixe (à grande vitesse), et ne sépare pas les fibres du jus. Les boissons obtenues contiennent donc et le jus et la pulpe.

L’extracteur de jus permet également de faire des purées d’oléagineux, des pestos, mais aussi laits végétaux, sorbets et des pâtes fraiches.

Il faut compter entre 300 et 500 euros pour un extracteur de jus. C’était donc un achat important. J’avais assez peur que ce soit une lubie de ma part et de le regretter quelques mois plus tard. Après avoir pesé le pour et le contre, je me suis finalement décidée et ai acheté un extracteur de jus de la marque extracteur de jus Omega.
Pour tout vous dire, après avoir demandé conseil par ci, par là, j’ai beaucoup hésité avec celui de chez Kuvings, et c’est la légère différence de prix qui a guidé mon choix.

L’extracteur de jus Omega est vraiment très simple d’utilisation. Une partie qui se monte et se fixe au bloc moteur. Le petit plateau permet de poser vos aliments pour les insérer dans la cheminée. L’appareil est livré avec 1 vis sans fin, 2 tamis (un pour les jus, un plein pour les purées), un poussoir, une petite brosse pour nettoyer le tamis et différentes buses permettant de varier la forme des pâtes fraiches réalisées. Et il est garanti 15 ans.

L’avantage de l’extracteur de jus sur une centrifugeuse tient pour moi en 3 points :
– la récupération du jus : avec mon extracteur de jus, je récupère un peu plus de 100ml de jus avec une belle pomme, contre 60ml avec ma centrifugeuse, pour vous donner une idée.
– la conservation des vitamines et des minéraux : le principe de la vis sans fin écrase les aliments et le filtre permet de récuperer le jus d’un coté et les fibres sèches de l’autre. La rotation douce de l’extracteur ne chauffe pas les aliments et permets ainsi de préserver vitamines et nutriments. Non oxydé, le jus se conserve 12 heures au frais. Avec la centrifugeuse, vous devez boire votre jus de fruit immédiatement.
– le nettoyage : la partie amovible de l’appareil (cheminée, vis, filtre) se démonte et se nettoie en 3 minutes chrono. Un jeu d’enfant. La centrifugeuse demande un peu plus de temps. La surface du filtre étant beaucoup plus grande, son nettoyage demande plus d’attention.

extracteur de jus omega

extracteur de jus omega

extracteur de jus omega

extracteur de jus omega

extracteur de jus omega

Le bilan après 2 mois d’utilisation : je m’en sers pratiquement tous les jours pour faire des jus et ne regrette pas un seul instant mon achat.
Le matin, généralement, je me fais un jus. Une pomme, un demi-citron et une noix de gingembre, ça me réveille, m’hydrate et me booste autant qu’un café.
Le week-end, on prend le temps de faire des petits-déjeuner complets et c’est jus pour toute la famille. On expérimente les combinaisons de fruits et de légumes, on goute, on teste, et c’est toujours bon ! Les enfants et Honeydoudou sont fans, et Adam régulièrement me demande si il peut se faire un jus pour le gouter en rentrant du collège. Autant vous dire que nous consommons encore plus facilement notre quota de fruits et de légumes.
J’ai déjà fait du sorbet avec des fraises surgelées, un vrai régal ! mais je n’ai pas encore eu le temps d’utiliser les autres options de mon extracteur de jus (purées d’oléagineux, laits végétaux et pâtes fraiches), mais ça ne saurait tarder.

livres extracteur jus

Pour finir, les livre dont je m’inspire pour les idées de recettes et d’association :
roots and bulbs pure de Sarah Cadji (en anglais)
– Green Smoothies et boissons détox de Marie Grave, aux éditions La Plage.
– Extracteur de Jus, d’Estérelle Payani, aux éditions La Plage. Je ne saurais que trop vous recommander son livre sur le sujet, il est très complet, avec une variété de recettes qui vous permettront d’utiliser toutes les possibilités de votre extracteur de jus.

J’ai essayé de vous faire un retour le plus complet possible, mais si cela ne vous paraissait pas assez complet et si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à me poser toutes vos questions en commentaire d’article, je serais ravie de vous répondre.