Type and press Enter.

Kep et son crabe sauté au poivre vert

Après la visite de la Plantation, nous voulions aller à Kep voir la plage et le crabe bleu et déguster un crabe de Kep sauté au poivre vert, le plat emblématique de la région. Notre chauffeur de tuk tuk nous a emmené dans les terres pour qu’on ait un aperçu de la campagne environnante. Il faut compter environ 1/2 heure – 3/4 d’heure pour faire le trajet directement. Bien plus lorsqu’on s’enfonce dans les terres, bien sur. 

Kep et son marché

C’est un programme de télévision qui m’avait donné envie de venir à Kep, l’émission de Anthony Bourdain, No reservation au Cambodge. Dans cette émission il évoquait Kep, son marché aux crabes et son glorieux passé. Kep, c’était un peu la riviera du Cambodge. Appelée Kep-sur-mer, c’était la plus ancienne station balnéaire du Cambodge, fondée par les français en au début du 20ème siècle. Les familles royales et les riches familles de Phnom Penh y avait leur villa de vacances, et la vie était douce. Les Khmers rouges y ont détruit toutes les villas et maisons coloniales, symbole de cette société coloniale et capitaliste, à leurs yeux. 

À Kep, nous nous sommes promenés dans le marché, avons regardé les pêcheurs et avons fait un tour sur la plage. J’adore les ambiances de marché, depuis toujours. Mais je n’ose pas encore prendre le temps de faire des photos, ça me gène toujours un peu. J’en ai pris quelques unes à la volée, mais je n’ai pas osé en prendre beaucoup plus. 

Le restaurant Holy Crab

Après le marché, nous sommes allés déjeuner dans un restaurant qui nous avait été recommandé : le Holy Crab. J’ai tout de suite aimé la décoration du restaurant, brique, béton, bois, sobre et la vue sur la mer. Les enfants et Honeydoudou ont choisi de gouter autre chose, mais moi j’étais venue pour ça et j’ai enfin pu gouter le crabe sauté au poivre vert et je me suis régalée. Vraiment. Pour tout vous dire, j’ai encore le souvenir du goût de ce plat quand j’y pense. 

 

Après le restaurant, nous sommes allées nous promener sur la plage principale de Kep. J’ai été surprise de voir que c’était un vrai lieu de vie. Jeunes, moins jeunes, tout le monde s’installe sur des nattes, amène sa chaise, son hamac et se pose pour pique-niquer, se retrouver, discuter ou encore se rafraichir dans l’eau. Tout ça dans une ambiance festive, avec de la musique, la bière, du jus de coco, ou de sucre de canne. J’ai trouvé cette ambiance très familiale comme souvent au Cambodge. Et nous n’avons pas vu beaucoup de touristes.

Le crabe bleu de Kep sauté au poivre vert

Dans ma liste des plats à avoir gouté dans ma vie, il y avait le crabe de Kep sauté au poivre vert de Kampot. Autant vous dire que j’étais tellement heureuse ce jour là. Pour avoir la recette, j’ai demandé aux personnes du restaurant comment on le cuisinait, et j’ai essayé d’estimer les doses (notamment d’huile, de sauce soja, huitre et le sucre) d’après ce que j’ai vu et compris, mais ce n’est qu’une estimation. Pour pouvoir retranscrire la recette, j’ai cherché sur quelques sites de cuisine khmere mais le mieux, c’est encore d’essayer et d’ajuster selon son goût. En ce qui concerne le poivre, la recette se fait avec du poivre vert, mais en France on le trouve plus facilement en conserve ou parfois frais dans certaines épiceries asiatiques. 

La recette

_ingrédients_
• des crabes bleu de kep (vous pouvez remplacer par des tourteaux) (compter 1 ou 2 par personnes selon votre appétit)
• du poivre vert de Kampot (frais ou en conserve). Comptez 2-3 grappes par crabe. Sur certains sites, il est dit qu’on peut remplacer par du poivre noir…
• de la citronnelle (1 ou 2)
• de la ciboulette chinoise (1 à 2 tiges par crabe)
• de l’oignon (facultatif)
• de la sauce soja (4-5 cuillères à soupe)
• de la sauce d’huitre (4-5 cuillères à soupe)
• de l’huile (2-3 cuillères à soupe)
• un peu de sucre de palme ou de canne (1 à 2 cuillères à café)

_préparation_
1 – Faire bouillir de l’eau dans une grande marmite, ajouter la citronnelle écrasée pour parfumer le bouillon. Nettoyer les crabes et les faire cuire 10 minutes dans l’eau bouillante.
2 – Vider l’eau et laisser les crabes refroidir. Les couper en deux dans le sens de la hauteur.
3 – Faire chauffer l’huile dans un wok, et faire frire l’oignon, la ciboule chinoise et le poivre. Ajouter les sauces soja et d’huitre et le sucre.
4 – Ajouter les crabes et remuer constamment et doucement pendant une quinzaine de minutes. Si le mélange est trop sec, ajouter un peu d’eau. 
5 – Verser les crabes dans un plat et déguster avec du riz.

Le crabe bleu de Kep

Le crabe bleu de Kep est LA spécialité locale. L’emblème de la ville, avec carrément une statue d’un crabe bleu géant est installé dans la mer, près de la plage principale. Il est surnommé ainsi à cause de la couleur bleue de ses pinces et de son ventre. Nous avons fait un tour dans le marché, mais malheureusement, ne sommes pas allés jusqu’au marché au crabe directement sur la plage. Là, vous pouvez acheter directement vos crabes et les faire cuisiner et les manger sur place, dans les petites cabanes où chacun peut s’installer et déjeuner. Cela me fait une bonne raison de pouvoir retourner au Cambodge et à Kep.

Bonne semaine à tous ! Je vous embrasse et surtout, prenez soin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.