Qu’est que la rosacée et comment la traiter ?

La rosacée est une maladie chronique qui touche la peau du visage. Elle se manifeste au départ par une couperose sur les joues, favorisée par les émotions et les expositions au soleil. Parfois, des zones du visage restent rouges en permanence. Elle peut également s’accompagner d’une éruption cutanée de type acnéique.

Rosacee

Les causes de la rosacée

Les causes de la rosacée restent obscures. Les facteurs déclenchant sont les aliments chauds ou épicés, l'alcool, le stress, les températures extrêmes, la ménopause et certains médicaments. La rosacée est une maladie incurable, mais elle peut être traitée.

Les symptômes de la rosacée

  • Rougeurs
  • Boutons
  • Dilatation des vaisseaux sanguins du visage
  • Nez rouge et bosselé
  • Rhinophyma (hypertrophie du nez)

Traitement : des techniques éprouvées pour calmer la rosacée

Traitement Rosacee
©Istock

La rosacée apparaît souvent aux alentours de 30 ou 40 ans, mais elle est encore plus courante et plus sévère après 50 ans. Les femmes et les personnes à la peau claire sont plus souvent sujettes à la rosacée, qui peut néanmoins frapper n'importe qui. Cette maladie touche également les hommes et les femmes différemment.  Les symptômes de la rosacée se manifestent normalement sur les joues et le menton chez les femmes, alors qu'ils se logent plutôt sur le nez chez les hommes.

Bien qu'il n'existe aucun traitement pour guérir la rosacée, cette maladie chronique peut néanmoins être traitée. Découvrez les conseils pour mieux vivre avec votre rosacée.

Trouvez les facteurs déclenchants

Vous devez commencer par découvrir les facteurs qui déclenchent vos poussées de rosacée. Les principaux facteurs sont les changements de température, les aliments épicés, l'alcool et les bains chauds. En résumé, tout ce qui peut faire provoquer un afflux de sang dans le visage est un facteur déclenchant potentiel.

L'ingestion d'une sauce épicée pourra favoriser l'apparition d'une poussée de rosacée chez une personne, alors qu'une autre ne présentera aucun symptôme en mangeant cette sauce mais rougira en buvant du vin. Ainsi, il n'est pas nécessaire de supprimer tous les facteurs de risque, mais simplement ceux qui aggravent votre rosacée.  Pour faciliter la détection de ces facteurs, il peut être utile de tenir un journal en notant toutes vos poussées.

Après avoir défini vos facteurs déclenchant personnels, changez quelques habitudes de vie pour faire pâlir votre rosacée.

Modifiez votre alimentation

Les aliments et les boissons que vous ingérez ont un impact sur votre rosacée. En dehors des plats épicés et de l'alcool, les autres coupables courants sont le foie, les yaourts, le fromage, la sauce soja, le vinaigre, la crème fraîche, les agrumes, le chocolat, la vanille, les aubergines, les épinards, les avocats, le chocolat chaud, le café et le thé.

L'alimentation joue un rôle très important. Bon nombre des patients atteints de rosacée associent leur maladie aux produits laitiers. Ils ne peuvent pas ingérer beaucoup d'aliments ou de boissons chaudes. La température des aliments les fait rougir. C'est un phénomène normal, qui est juste plus prononcé chez les personnes atteintes de rosacée. Probablement parce qu'elle se manifeste par un nez rouge chez les hommes, la rosacée est souvent, à tort, associée à l’alcoolisme. En réalité, les personnes qui ne boivent jamais d'alcool sont autant exposées au risque de cette maladie que les autres. Chez bien des personnes néanmoins, l’alcool aggrave les effets.

Si vous buvez un verre de trop, ou trop de chocolat ou de toute autre boisson chaude qui déclenche votre rosacée, il est conseillé de sucer de la glace pour calmer la poussée de rosacée.

Protégez votre peau

Il est important de prendre soin de votre visage. Pour le nettoyer, évitez les savons trop décapants et grumeleux, ainsi que les serviettes de toilette rêches. Utilisez plutôt un nettoyant doux et sans parfum. Rincez votre visage à l'eau tiède et tamponnez-le doucement avec une serviette douce. Une fois que la peau est bien sèche, appliquez votre traitement. Vous pouvez alors appliquer une crème hydratante et un maquillage en guise de camouflage. Les fonds de teint de couleur verte permettent parfois d'atténuer les rougeurs.

Veillez à toujours porter un écran solaire, même lorsque le temps est couvert. Si la crème irrite votre peau, essayez les marques pour enfants qui sont généralement plus douces. Ne sortez pas aux heures les plus chaudes de la journée, c'est-à-dire entre 10 heures et 14 heures.  Portez une écharpe ou un masque de ski en hiver pour protéger votre visage du froid et du vent.

Contrôlez vos émotions

Un récent sondage effectué auprès de 700 personnes atteintes de rosacée a révélé que chez 91 % d'entre elles, les émotions et le stress étaient souvent à l'origine des poussées. Les manifestations les plus courantes du stress sont l'anxiété, la colère, la frustration, l'inquiétude et l'embarras.

L'apparence du visage attire les regards, ce qui provoque une gêne et donc une raison de plus de rougir. Le stress peut favoriser les rougeurs et contribuer à l'apparition de rosacée.

La famille, le travail, les finances, la santé, les relations et la pression sociale sont les principales causes de stress. La bonne nouvelle est que 83 % des personnes interviewées qui avaient suivi une thérapie pour gérer leur stress ont déclaré que cette méthode les avait aidés à contrôler leurs poussées de rosacée.

Il faut déterminer, dans un premier temps, si votre maladie est liée au stress, puis de trouver éventuellement une stratégie pour résoudre le problème. Une solution consiste, bien entendu, à éviter la cause du stress. Une autre est d'en parler à un ami, un prêtre ou même à un psychologue.

Il y a aussi le biofeedback, la méditation et le taï-chi. Chaque personne doit trouver la solution qui lui convient le mieux. La gestion du stress est une affaire très personnelle.

Le sport est un excellent moyen de lutter contre le stress, à condition de ne pas en abuser. Un exercice trop intense peut parfois provoquer une rougeur excessive et déclencher une poussée. Essayez différentes techniques de relaxation pour trouver celle qui est le plus efficace sur vous. Cela vous évitera, littéralement, de voir rouge.

Un remède contre l'ulcère pourrait sauver votre peau

Remede Rosacee
©Istock

Vous voulez mieux comprendre la rosacée ? Vous devriez peut-être jeter un coup d'œil à votre estomac. Même si la cause de la rosacée n'a toujours pas été élucidée, il existerait peut-être un lien entre cette maladie de peau et l’Helicobacter pylori. Ce type de bactérie, plus connu sous le nom de H. pylori, est déjà impliqué dans les maux d'estomac tels que les gastrites et les ulcères.

Des chercheurs ont découvert que le H. pylori apparaissait chez les personnes atteintes de rosacée, et que traiter le H. pylori favorisait la disparition de la rosacée. Ils en ont conclu que ce virus abdominal avait quelque chose à voir avec cette maladie cutanée. Mais, comme vous allez le voir, la théorie est encore très bancale.

Étudiez les recherches

En Italie, le Dr Raggio a constaté que nombre de ses patients qui étaient porteurs de l'helicobacter étaient également atteints de rosacée.

Des études menées en Turquie et en Pologne ont montré que le H. pylori était présent chez certaines personnes atteintes de rosacée et que traiter cette bactérie avait effectivement permis de traiter ces problèmes de peau. Au lieu de réellement démontrer l'existence de ce lien, ces études n'ont fait qu'ajouter des suppositions.

L'étude turque, notamment, a soulevé les critiques d'autres chercheurs en raison de ses méthodes et de sa conception douteuses.

Regardez les preuves

Des études plus fiables ont remis en cause cette relation entre H. pylori et la rosacée.

De nombreux chercheurs n'ont établi aucun lien entre la bactérie et cette maladie de peau. Dans une étude, la moitié des 44 sujets a été traitée contre le H. pylori et l'autre moitié d'entre eux a reçu un placebo. Chez les deux groupes, les symptômes de la rosacée se sont améliorés de la même façon. Autrement dit, traiter le H.pylori n'était pas plus efficace sur les symptômes de la rosacée qu'un traitement purement virtuel. Plus récemment, une étude coréenne a abouti aux mêmes conclusions.

Une autre étude, menée à l'université de Caroline du Sud, aux Etats-Unis, a conclu que le H. pylori n'était pas plus présent chez les personnes atteintes de rosacée que chez les autres. Toutefois, les personnes atteintes de rosacée se plaignaient davantage d'indigestion (qui n'est aucunement liée au H. pylori) et prenaient des anti-acides.

Envisagez un traitement

L'une des raisons qui pourraient expliquer pourquoi ce lien a été mis en évidence dans certaines études a trait aux antibiotiques utilisés pour détruire le H. pylori.

Les antibiotiques utilisés pour traiter l'helicobacter sont les mêmes que ceux utilisés pour traiter la rosacée. Il paraît donc logique que si vous traitez l'helicobacter, la personne ressente en même temps une amélioration temporaire de sa rosacée.

Ainsi, même s'il n'y a pas de raison valable de suspecter l'existence d'un lien entre le H. pylori et la rosacée, il existe une bonne raison de traiter la rosacée avec des antibiotiques. Demandez l'avis de votre médecin sur la prise d'antibiotiques par voie orale ou topique pour traiter votre maladie de peau.

Aucun commentaire à «Qu’est que la rosacée et comment la traiter ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis