C’est l’été, la saison ou il y a plein de fruits. Pourquoi ne pas profiter de tous ces fruits pour anticiper, et préparer du rhum arrangé à déguster cet hiver. Je suis très rhum. Ti-Punch, mojito, planteur, rhum arrangé, tout me va bien. J’aime aussi le gin mais ça, c’est encore une autre histoire.

Un des derniers rhum arrangé que j’ai fait était un rhum arrangé mirabelles & vanille. On l’a terminé il n’y a pas très longtemps et j’ai réalisé que je n’avais plus grand chose en stock, à part un fond de rhum arrangé goyave & vanille. J’ai donc prévu de refaire mes petits mélange cet été. J’ai envie de tenter un rhum arrangé à base d’abricot et aussi de pêches.

Comment faire du rhum arrangé ?

Il n’y a pas vraiment de recettes précises de rhum arrangé. Chacun a sa façon de faire, sa recette, mais il y a tout de même quelques règles de base à respecter. Ensuite, il suffit de tester, goûter et modifier selon ses goûts.

J’ai commencé à faire mon rhum arrangé avec des mélanges déjà faits, que Karine m’avait ramené de Madagascar. Ce sont des préparations, généralement de la confiture de fruits et un mélange d’épices, auxquelles il suffit d’ajouter le sucre et le rhum et suivre les indications. J’ai eu ensuite envie de faire moi même mon rhum arrangé, avec des fruits de saison et locaux, et j’ai commencé avec ce rhum arrangé mirabelles & vanille. Ce qui est très sympa, c’est qu’on peut tout mettre dans un rhum arrangé, l’important étant d’avoir de bons produits.

Les ingrédients pour faire du rhum arrangé : du rhum, des fruits, des épices et du sucre.

Le rhum : choisir un rhum blanc agricole ou traditionnel, plutôt aux alentours de 50°. Selon si votre goût, prenez un rhum moins fort (aux alentours de 40°) ou plus fort (aux alentours de 60°).
Les fruits : prendre de préférence des fruits frais et de saison, à maturité. Vous pouvez aussi si vous voulez, utiliser les fruits en conserve, les fruits confits ou de la confiture.
Les épices : vanille (gousses), cannelle (l’écorce), feuilles de citron, de combava, de laurier, cardamome, fève tonka, gingembre, anis étoilé, café, bois bandé (écorce), ou encore piment, … Laisser aller votre imagination et votre goût pour choisir les épices. Mais si je devais vous donner un conseil, ce serait celui-ci : choisir une épice première, voire une secondaire, mais pas plus pour éviter la dispersion du goût et les mélanges malheureux.
Le sucre : de préférence du sucre de canne, ou sirop de sucre de canne, mais vous pouvez aussi utiliser du miel, du sirop d’érable ou du sirop d’agave (attention, ils apporteront une saveur particulière à votre rhum arrangé).

rhum arrangé mirabelles

La recette de base

Il n’y a pas vraiment de recette précise, je vous donne la base sur laquelle je m’appuie, mais ensuite, à vous de l’adapter selon les fruits et les épices utilisés. Pour les proportions, je compte en général 500g de fruits, 5 cuillères à soupe de sucre (100g environ ou 10cl pour du sirop de canne) pour 1l de rhum. Pour les épices, à vous de voir selon votre gout. Ayez la main légère sur les épices comme le gingembre ou le piment aux arômes puissants, qui peuvent prendre le dessus sur le reste.

_préparation_

1 – Couper les fruits en morceaux (si ce sont des petits fruits, comme les mirabelles, les laisser entiers) et les mettre dans un bocal hermétique en verre (le goulot doit être assez large). Ajouter les épices.
2 – Ajouter le rhum et le sucre. Remuer.
3 – Fermer hermétiquement et laisser macérer pendant au moins deux mois.
4 – Au bout de deux mois, remuer et goûter. Ajuster en sucre ou en rhum, si le goût des épices a pris le dessus.
5 – Laisser macérer encore 1 mois minimum. Mélanger de temps à autre avec une cuillère en bois.
6 – Filtrer avant de servir lorsque vous dégusterez votre rhum arrangé.

_conseils_

  • commencer avec peu de sucre. Il vaut mieux en ajouter lorsque vous goûterez votre rhum arrangé tout au long de la macération.
  • goûter régulièrement et ajuster au fur à mesure (en sucre et/ou rhum)
  • prendre un rhum pas trop cher pour en faire du rhum arrangé. Gardez votre très bon rhum pour le ti-punch, par exemple.
  • à la fin de la macération, lorsque votre rhum n’évolue plus ou est à votre goût, vous pouvez retirer les fruits et épices et filtrer la préparation dans une jolie bouteille que vous n’oublierez pas d’étiqueter. Pour ne pas gâcher, vous pourrez utiliser les fruits dans une pâte à gâteaux par exemple.
  • si vous êtes un amateur et que vos copains aussi, vos rhums arrangés n’auront certainement pas le temps de trop macérer, alors laissez les fruits dans le bocal, c’est plus joli. Filtrer juste avant de servir.

_nota_

  • les fruits secs macèrent plus vite que les fruits frais. Un rhum arrangé à base de fruits secs peut être prêt en 1 mois.
  • si les fruits utilisés sont en conserve, ou confits, il faudra moins de sucre.
  • si votre préparation est dans un endroit froid, la macération sera ralentie, dans un endroit chaud la macération ira plus vite (logique).
  • selon les fruits choisis, le temps de macération varie de 2 à 6 mois.
  • les agrumes libèrent leurs arômes plus vite. 15 jours, 3 semaines suffisent pour que le rhum arrangé soit prêt.
  • généralement, plus vous laisserez macérer les fruits, meilleur sera votre rhum arrangé (sauf pour les agrumes et les épices à goût puissant).

rhum arrangé mirabelles

Quand boire votre rhum arrangé ?

En digestif, c’est ainsi que je le bois et que j’apprécie le plus mon rhum arrangé. Ou alors à l’apéritif, avec deux glaçons.
D’autres utilisent le rhum arrangé comme base pour des cocktails, mais je ne suis pas très bonne en cocktails, je préfère le boire nature.

rhum arrangé mirabelles

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez apprécier et consommer avec modération.