panzanella

J’ai publié sur FB et Instagram la photo d’une panzanella que j’ai faite un soir. Vu le succès qu’a eu cette photo de salade de pain et tomates sur les réseaux sociaux, je me suis dit que la recette pourrait intéresser quelques uns d’entre vous. Et puis, c’est le moment de profiter des bonnes tomates de saison. C’est maintenant qu’il faut les manger, pas cet hiver.

Chaque année, Honeydoudou et les garçons font les semis de tomates et ensuite, à défaut d’avoir un jardin, ils les plantent dans celui de ma belle-mère. Le rituel de l’été c’est d’y passer régulièrement, cueillir (ou ramasser, je ne sais pas comment on doit dire) les tomates. Les garçons passent ainsi un petit moment avec leur grand-mère, et ils sont ravis et fiers de manger leur propre production. C’est aussi une bonne façon pour eux d’intégrer les notions de saisonnalité et de cycle de la nature, tout simplement.

La panzanella est une salade de pain, que l’on retrouve dans la cuisine toscane. Un plat de pauvre qui remonte au 16ème siècle. A cette époque, le plat est constitué des restes de pain rassis, d’oignons et d’herbes. Il a évolué ensuite avec l’arrivée de la tomate en Italie. La base de ce plat est constituée de pain de campagne ou au levain (rassis), de belles tomates goûteuses, d’oignons, de basilic, huile d’olive et vinaigre de vin. Vous pouvez, si vous aimez, ajouter ensuite du concombre, des anchois et/ou olives noires et d’autres herbes.

Voilà la recette de la panzanella comme je la fais et comme nous l’aimons à la maison. Vous verrez, dans la recette, je ne mets pas de quantités précises. J’aime bien cette liberté de ne pas avoir de quantités à respecter, de faire selon mon goût. La cuisine est une affaire d’âme, de goût et de liberté. Il y a bien assez de gens pour nous dire quoi faire, quoi penser, au moins soyons libres dans nos cuisines.

Avec ce genre de recette, je n’oublie pas que mes ancêtres travaillaient la terre et étaient des paysans qui très certainement faisaient eux aussi une cuisine de pauvre. J’adore ce genre de cuisine qui me connecte à tous ceux qui faisaient une cuisine simple, avec les restes, pour ne pas jeter (#zerodechets), avec les produits qu’on trouvait dans le jardin (#locavore).

Panzanella – pour 4/6 personnes

_ingrédients_
• du pain de campagne ou au levain rassis (ou pas, dans ce cas laisser tremper moins longtemps dans l’eau) – perso, j’adore la panzanella avec le pain Poilâne non rassis.
• des tomates (compter une belle tomate ou deux petites par personne)
• de l’eau
• 1 oignon (pour plus de 6 personnes, en mettre 2)
• 1 boite d’anchois (ou filets d’anchois) à l’huile d’olive
• une poignée de feuilles de basilic
• de l’huile d’olive
• du vinaigre de vin
• sel et poivre

_préparation_
1 – faire tremper vos restes de pain dans de l’eau pendant 4 minutes. Si votre pain n’est pas rassis, le faire tremper 1 minute.
2 – détailler votre pain (ou le couper si vous préférez) en morceaux de taille moyenne, les mettre dans un saladier
3 – ajouter les tomates coupées en quartiers, les filets d’anchois, l’oignon pelé et émincé finement, et les feuilles de basilic déchirées à la main.
4 – arroser d’huile d’olive et d’un trait de vinaigre, mélanger
5 – goûter avant de saler. Saler si besoin, poivrer et réajuster en huile d’olive et vinaigre selon votre goût.
6 – laisser reposer 15 minutes avant de servir.

_nota_
• la qualité du pain et des tomates est essentielle pour réussir la panzanella.

panzanella